Station Eleven

par Emily St. John Mandel

La civilisation occidentale s’est effondrée suite à une pandémie due à un virus. Peu d’humains ont survécu et se débattent dans un monde sans électricité ni eau courante et donc sans moyens de communication. 20 ans après, ceux qui ont connu l’ancien monde en ont la nostalgie alors que la nouvelle génération peine à se le représenter. Autour du lac Michigan, une troupe d’acteurs et de musiciens itinérants joue du Shakespeare ou du Beethoven pour préserver l’espoir …

Mêlant l’avant et l’après, l’auteur nous livre  un roman envoûtant, à la construction vertigineuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *