Coups de cœur du rayon BD / Manga

Une épatante aventure de Jules T1, L’imparfait du futur

par Émile Bravo

Résumé :
Les aventures de Jules, un adolescent choisi afin de faire partie d’un voyage à bord d’un vaisseau interstellaire pour explorer Alpha du Centaure. Humour, aventure et science-fiction.

Coup de cœur :
Découvrez la première aventure de Jules (premier tome d’une série de six), astronaute en herbe, embarqué (par erreur) pour un voyage délirant.
Le graphisme d’apparence très classique regorge de détails amusants et décalés.
C’est drôle, loufoque ET très intelligent ! Et on profite de l’occasion pour apprendre quelques « trucs » sur les mystères de notre bel univers.
Par l’auteur du « Journal d’un ingénu » (Spirou et Fantasio).
Une BD jeunesse dès 9/10 ans.

Shangri-la

par Mathieu Bablet

Résumé :
Ce qu’il reste de l’humanité vit à bord d’une station spatiale dirigée par une multinationale à laquelle est voué un véritable culte. Les hommes mettent en place un programme pour coloniser Shangri-La, la région la plus hospitalière de Titan, afin de réécrire la genèse à leur manière.

Coup de cœur :
Mathieu Bablet (scénariste, illustrateur et coloriste) compose une dystopie brulante et profonde, d’une richesse éblouissante. Ce récit de science-fiction soulève un grand nombre de problèmes liés à nos sociétés modernes (écologie, racisme, maltraitance des animaux, dérives consuméristes… ) tout en gardant une belle cohérence.
Voici quelques planches pour vous mettre en appétit et vous permettre d’apprécier la virtuosité graphique, la richesse des détails et la maîtrise de la couleur. Chaque planche irradie des ses ocres brulantes et de ses bleus électriques. Les espaces représentés alternent entre des extérieurs vertigineux (l’immensité de l’espace) et des intérieurs claustrophobies (la station spatiale, véritable microcosme Orwellien).
Enfin, le découpage très cinématographique donne à l’intrigue, déjà riche en rebondissements,  un dynamisme époustouflant.
Un album sublime qui accède sans peine aux étagères de ma bédéthèque idéale !

   

Enregistrer

Pile ou face, vol 1 : Cavale au bout du monde

par Hope Larson et Rebecca Mock

Résumé :
Dans le New York des années 1860, le père adoptif de Cleopatra et Alexandre disparaît subitement et les jumeaux sont enrôlés dans le gang du Crochet noir. Arrêtés par la police, ils trahissent ce dernier en échange d’un ticket de train pour La Nouvelle-Orléans. Mais Alex est embarqué contre son gré sur un cargo à destination de San Francisco. Cléo se lance à sa poursuite sur un navire à vapeur.

Coup de cœur :
Deux orphelins, une aventure palpitante pleine de rebondissements, une chasse au trésor, des pirates et de l’émotion. Le tout servi par un joli graphisme au trait élégant.
Un très bel album à partir de 10/11 ans

Les deux vies de Baudouin

par Fabien Toulmé

Résumé :
Baudouin, 30 ans, mène une vie monotone et solitaire. A l’inverse, son frère Luc aime séduire et voyager. Lorsqu’il apprend qu’il est atteint d’une tumeur qui ne lui laisse plus que quelques mois à vivre, Baudouin décide de partir avec son frère en Afrique afin de profiter du temps qu’il lui reste.

Coup de cœur :
« On a deux vies et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une » Confucius.
Tout le monde, ou presque, connait cette maxime ancestrale, mais finalement bien peu suivent cette leçon de vie. C’est autour de cette question que s’articule cet album réaliste et touchant. Le trait naïf de Fabien Toulmé met en avant une histoire douce et mélancolique, un joli drame. Une émotion sincère saisit le lecteur à la lecture de ces pages.

Le Port des Marins Perdus

par Teresa Radice et Stefano Turconi

Résumé :
Abel, jeune garçon amnésique, est récupéré en 1807 par un navire de Sa Majesté. Il se lie d’amitié avec le premier officier. Il retourne ensuite en Angleterre, où il loge dans une auberge tenue par les trois filles déchues du capitaine du bateau, qui avait fui avec le trésor. À mesure qu’il retrouve la mémoire, Abel découvre des éléments troublants sur lui-même et sur les personnes qui l’ont aidé.

Coup de cœur :
Il est très rare dans une bande dessinée de trouver une telle alliance entre virtuosité graphique et beauté du texte, c’est pourtant le cas avec cet opéra graphique en 4 actes, dense et épique.
Le dessin, tout à la mine de plomb, tantôt simple ébauche, tantôt proche du détails, tout en délicatesse et élégance, donne vie à une toute une galerie de personnages touchants et parfaitement incarnés. Une histoire enivrante qui saisit le lecteur et l’emporte dans un grand souffle romanesque. De ses pages puissamment littéraires, gonflées de poésie, se dégage une profonde humanité.
À la lecture de ce roman graphique sublime et profond, on pense à Robert Louis Stevenson, à Daniel Defoe, à John Meade Falkner.
Une pure merveille !!!

Découvrir les premières pages

Culottées T1, Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent

par Pénélope Bagieu

Résumé :
Quinze récits mettant en scène le combat de femmes d’origines et d’époques diverses, connues ou méconnues, qui bravèrent les normes sociales de leur temps : Margaret, une actrice hollywoodienne, Agnodice, une gynécologue de l’Antiquité grecque qui se fit passer pour un homme afin d’exercer sa profession, Lozen, une guerrière et chamane apache, etc.

Coup de cœur :
Des histoires courtes, une mise en scène impeccable, et un graphisme original, affirmé et pétillant au service de destins de femmes fortes, déterminées, passionnées et passionnantes. Après le succès de son titre précédent California dreamin’, paru en septembre 2015,  c’est encore une belles réussite pour Pénéloppe Bagieu qui signe, un album joyeux et engagé qui nous apprend beaucoup.
Une BD à mettre entre toutes les mains !
culottees2culottees1
Pour avoir un aperçu, vous pouvez consulter le blog de l’auteur Les culottées

Et pour rappel, le tome 2 est à paraître en janvier 2017 !
culottes2

Le problème avec les femmes

Résumé :
Un recueil de dessins humoristiques illustrant la place des femmes dans l’histoire, à partir de citations de Freud, Schopenhauer et Darwin, entre autres.

Coup de cœur :
Coubertin, Darwin,  Rousseau, Maupassant, Freud (bien sur) et beaucoup d’autres, ces grands hommes, que dis-je, ces génies… ont quand même débité un bon nombre d’imbécillités crasses sur les femmes, preuves d’une mauvaise foi et d’une ignorance abyssale et qui n’est malheureusement pas uniquement le fruit de leurs époques !
Jacky Fleming démonte ces théories fumeuses les unes après les autres avec une légèreté et une intelligence rare. L’absurdité de ces discours désolants,  pontifiants et paternalistes est mis en lumière avec humour et une irrévérence salvatrice.
C’est brillant et hilarant, jubilatoire jusqu’à la dernière page !
lpalf1lpalf2lpalf3lpalf4

Enregistrer

Enregistrer

Le grand méchant renard

par Benjamin Renner

Résumé :
Un renard chétif tente de se faire une place de prédateur face à un lapin idiot, un cochon jardinier, un chien paresseux et une poule caractérielle. Il a trouvé une stratégie : il compte voler des œufs, élever les poussins, les effrayer et les manger.
Prix de la BD Fnac 2016, prix jeunesse du Festival de la BD d’Angoulême 2016.

Coup de cœur :
Une réécriture du Roman de Renart tordante, pétillante, touchante et totalement décalée. Cette BD est un concentré de bonne humeur, d’humour, de tendresse et de poésie qui offre plusieurs niveaux de lectures (elle pourra donc régaler petits et grands de 8 à 109 ans ! ).
Le très talentueux Benjamin Renner en profite pour délivrer en filigrane un jolie message de tolérance et d’acceptation de soi  qui fait un bien fou.
A lire, à relire et à offrir !
grand-mechant-renard_1grand-mechant-renard_2grand-mechant-renard_3grand-mechant-renard_4

 

Enregistrer

Zaï zaï zaï zaï un roadmovie de Fabcaro

par Fabcaro

Résumé :
N’ayant pu présenter sa carte de fidélité au supermarché, un auteur de bandes dessinées est confronté à un vigile avec qui il a une altercation. Il s’enfuit et sa traque provoque une réaction en chaîne. Coup de coeur 2015 du jury du prix Landerneau BD, Grand prix de la critique ACBD 2016, prix Libr’à nous 2016 (BD adulte), prix des libraires de bande dessinée 2016, prix SNCF du polar 2016 (BD).

Coup de cœur :
Une BD avec un palmarès long comme le bras, mérité haut la main !
Fabcaro nous embarque dans un road trip complètement barré qui, de situations absurdes en rebondissements improbables, propose une critique acerbe de notre société de consommation égocentrique, paranoïaque, superficielle et manipulée par les médias.
Un album tout à la fois débile et brillant et d’une drôlerie salvatrice !

zai-p1zai-p2zai-p3zai-p4

Enregistrer

L’homme qui tua Lucky Luke

par Matthieu Bonhomme

Résumé :
Par une nuit orageuse, Lucky Luke arrive dans la bourgade boueuse de Froggy Town. Comme dans de nombreuses villes de l’Ouest, une poignée d’hommes y poursuit le rêve fou de trouver de l’or. Luke souhaite y faire une halte rapide. Mais il ne peut refuser l’aide qui lui est demandée : retrouver l’or dérobé aux pauvres mineurs du coin la semaine précédente. Avec l’aide de Doc Wesnedsay, Lucky Luke mène une enquête dangereuse, car il est confronté à une fratrie impitoyable qui fait sa loi à Froggy Town, les Bone…

Coup de cœur :
C’est un très bel hommage à l’iconique cowboy solitaire et à Morris, que nous offre Matthieu Bonhomme (le talentueux dessinateur et narrateur d’Esteban). C’est un Lucky Luke plus réaliste, plus « adulte », plus sobre également (ici pas de couleurs flashy) que nous découvrons au cœur d’un véritable western des origines.
Les cadrages, ultra cinématographiques, sont des hommages au genre western et les cinéphiles pourront y trouver quelques similitudes avec le fameux « L’Homme qui Tua Liberty Valance ». Les amateurs de Lucky Luke, quant à eux, seront comblés par cette reprise plus moderne, plus sombre et d’une grande drôlerie au graphisme époustouflant.

Une très belle réussite !