Coups de cœur du rayon Sciences humaines et sociales

(histoire, économie, politique, philosophie, psychologie, sociologie…)

Rencontre avec Jean-Yves Le Naour pour « Les oubliés de l’histoire »

Le jeudi 27 avril à 20h30  ENTRÉE LIBRE

La rencontre se déroulera à l’ Auditorium de la salle des fêtes
6 avenue des Pyrénées 31240 L’Union.

Jean-Yves Le Naour, docteur en histoire, est spécialiste de la Première Guerre mondiale et de l’histoire du XXe siècle. Il est l’auteur de plusieurs films documentaires portant sur la Grande Guerre ainsi que sur le XXe siècle.
Il présentera son dernier livre paru chez Flammarion « Les oubliés de l’histoire » : 20 portraits de personnes méconnues ou oubliées qui ont été adaptés en films documentaires et diffusés sur Arte.
Les oubliés de l’histoire sur Arte

La soirée débutera par la projection du film consacré à l’une de ces oubliées : Jeannette MacDonald une lionne parmi les lions (durée 26 mn).

En présence de Joël Fauré, biographe de Jeannette MacDonald et de Thomas Cirotteau, réalisateur du film.

Cannes 1939 Le festival qui n’a pas eu lieu

par Olivier Loubes

A la croisée du cinéma, de l’histoire et de la politique.

Prévu pour s’ouvrir le 1er septembre 1939, le tout premier Festival de Cannes n’a pas eu lieu. L’entrée en guerre imposa 7 ans de réflexion à ce qui allait devenir le plus grand festival de cinéma du monde. Pourtant tout était prêt ! Olivier Loubes met brillamment en lumière cet évènement disparu et, en bon historien, nous donne à comprendre le contexte historique et politique de l’époque.

Photos des lieux et des personnages, affiches de film, revues d’époque etc. accompagnent ce passionnant ouvrage.

 

Nains, hercules et géants – humanités prise par la taille

par Claude Ribouillault

Nains, hercules et géants ont alimentés des imageries plus ou moins trafiquées ou fantasmées, qui ont trouvé un âge d’or avec les premiers pas de la photographie. Construit autour d’albums ou de cartes postales d’époque ce livre est un travail complet et impressionnant sur le thème de la différence et la puissance des stéréotypes.

Difficile à vous décrire, si ce n’est que l’on apprend beaucoup et que l’on découvre bien des mythes et des légendes.

Les mots qui nous manquent

par Yolande Zauberman et Paulina Mikol Spiechowicz

Étonnant et poétique : un recueil  d’expressions étrangères n’ayant pas d’équivalent dans la langue française. Faisant passer des sentiments, des nuances  appartenant à toutes les géographies et permettant de sentir l’espace d’un instant ce que sentent les autres.

Deux exemples pour vous donner envie : « Magari » (de l’Italien) pour dire « cela serait trop beau »,

« Alistikana » (de l’Arabe) pour dire « Quand l’émotion fait mollir le cœur et les jambes, et que l’on y cède ».