Tous les articles par Stéphanie

Le fil rouge

Retrouvez nos coups de cœur dans les rayons !

Vous avez l’habitude de lire nos coups de cœur sur les tables de nouveautés.
Ces recommandations que aimez découvrir et que vous suivez très souvent et fidèlement, pour notre plus grande joie (et fierté) disparaissent malheureusement de la vue dès que nous les rageons dans sur les étagères… une nouveauté en chassant une autre !

Vous pourrez désormais les retrouver en rayon grâce à un fil rouge qui court sur le dos des livres, que nous avons aimé et que, nous espérons, vous aimerez aussi !

Le génie et les ténèbres

par Roberto Mercadini

Résumé :
Quand ils se rencontrent, à Florence, au tout début du XVIe siècle, Michel-Ange a vingt-six ans et Léonard quarante-neuf. Michel-Ange est capricieux, perfectionniste, aussi pieux qu’il est négligé dans ses manières, mais déterminé à se frayer un chemin à coups de burin. Léonard de Vinci est un hédoniste aux contours plus nuancés, aussi élégant qu’un dandy, mais qui ne respecte aucune échéance, s’intéresse autant aux sciences qu’aux arts, et devient même, parmi les multiples métiers qu’il exerce pour gagner sa vie, musicien de cour.
Avec son talent de conteur d’exception, Roberto Mercadini redonne vie aux hommes plus encore qu’aux artistes et ressuscite à merveille leur monde disparu : les troubles et les splendeurs de cités légendaires, quantité d’œuvres sublimes, une foule de personnages historiques hauts en couleur, peintres, sculpteurs, architectes, papes, condottieres, comtesses guerrières et moines rebelles. A la Renaissance, comme dans les vies de Léonard et de Michel-Ange, rien ne sépare la lumière des ombres : le génie solaire des gestes parfaits de l’artiste cohabite toujours avec les ténèbres de ses obsessions.

Coup de cœur :
Léonard de Vinci et Michel-Ange sont nés pour être rivaux. Rien ne les a opposés davantage que leurs tempéraments.  Avec brio et rigueur, « Le génie et les ténèbres » nous plonge au cœur de leur rivalité légendaire en ces temps obscurs, exaltants et tragiques de la Renaissance.  Une belle écriture au service du portrait passionné de ces deux génies.

La route

par Manu Larcenet

Résumé :
L’apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres et de cadavres. Parmi les survivants, un père et son fils errent sur une route, poussant un caddie rempli d’objets hétéroclites, censés les aider dans leur voyage. Sous la pluie, la neige et le froid, ils avancent vers les côtes du sud, la peur au ventre : des hordes de sauvages cannibales terrorisent ce qui reste de l’humanité. Survivront-ils à leur périple ? Après « Le Rapport de Brodeck », Manu

Coup de cœur :
Larcenet adapte de nouveau une œuvre majeure de la littérature.
Avec cet album, Manu Larcenet réussit une adaptation d’une originalité absolue et pourtant d’une totale fidélité. D’un roman-culte il fait un album d’une beauté saisissante, à la fois puissant et poignant. Il dessine en noir et blanc et beaucoup de gris une apocalypse réaliste, grave et désespérée. Incontestablement un des chefs-d’œuvre de la bande dessinée moderne.

Frontier

par Guillaume Singelin

Résumé :
Quand la Terre suffoque de par l’exploitation de ses dernières ressources, l’humanité se tourne vers un nouveau territoire, l’espace, au-delà des planètes du système solaire : « La Frontière » . Dans cette nouvelle ruée vers l’or, trois destinées s’entremêlent : Ji-soo, scientifique passionnée par l’inconnu ; Camina, mercenaire fougueuse et enjouée ; et Alex, un mineur qui n’a jamais connu la Terre.
Ce récit d’aventure narre le parcours tumultueux de ce trio, mais aussi de leur quotidien, celui de vivre dans un nouveau monde. Il pose la question d’une nouvelle humanité complètement déconnectée de son berceau, la Terre, pour se tourner uniquement vers les étoiles.

Coup de cœur :
Une BD trépidante et engagée au graphisme joyeusement naïf et dynamique. Le traitement des couleurs sublime ce très bel album de SF qui a récolté de nombreuses récompenses.
On a tous des œillères dès lors qu’on craint de perdre nos acquis…
Alors on se conforte parfois dans le pire…

L’héritière de Pandore

par Fabio Pia Mancini

Résumé :
En réalité, Pandore n’a jamais ouvert le vase. Elle a fondé un culte autour de ce dernier, qu’elle a transmis à ses successeuses. Mais lorsque Clori, jeune prêtresse novice, croit découvrir que son temple n’est qu’une façade pour vendre des objets-souvenirs aux pèlerins, elle se rebelle et décide d’ouvrir le vase. Mal lui en prend : elle devra traquer tous les fléaux de l’Antiquité, de la Violence jusqu’aux Claquettes-Chaussettes.

Coup de cœur :
Une réécriture du mythe de Pandore aux illustrations virevoltantes et aux couleurs saisissantes, réinterprété avec humour et panache. Un album d’une folle originalité !

Je me nomme Gorgo. Mes frères et moi serons votre tourment, humains. Je suis la paresse, ton pire cauchemar. J’ai dit, ton pire cauchemar ! Mais d’abord, la sieste…

Murmures des sous-bois

par Kengo Kurimoto

Résumé :
Au détour d’une balade avec son chien qui l’entraîne de façon imprévue en forêt, Poppy rencontre Rob, un jeune garçon qui semble passer son temps à observer la nature. A mesure de leurs escapades qui se font de plus en plus nombreuses, celui-ci transmet à la jeune fille sa délicate sensibilité envers la vie sauvage. Entre le langage des oiseaux, la végétation florissante et les multiples témoignages d’activités animales, l’émerveillement chez la jeune fille est sans cesse renouvelé. À son tour, elle tente d’entraîner sa mère, affectée par le décès récent de sa grand-mère, dans ses échappées enchanteresses pour tenter de lui redonner goût à la vie.

Coup de cœur :
Un très beau premier roman graphique dont les illustrations en sépia, recréent l’atmosphère secrète de l’exploration. Une petite merveille de douceur et de délicatesse !
Pose-toi. Écoute. Que dit la nature ?
Pour tous les âges !

Les royaumes de Tiketone, tome 1 : Les reliques des morts vivants

par Mélissa Morin

Résumé :
Le premier tome d’une aventure fantastique digne des grands romans du genre !
Sorti miraculeusement indemne d’un dramatique accident, Thomas est placé dans un foyer où il fait la connaissance d’Eliott, Florian, Marianne, Robin et Virgile.
Porteur d’un mystérieux savoir hérité de sa sœur disparue, Thomas entraîne la bande dans sa quête de 5 reliques censées leur ouvrir les portes d’un monde invisible.
De défis en épreuves, ces cabossés de la vie vont apprendre à maîtriser leurs peurs, leur souffle et leur colère, et mutualiser leurs forces pour accéder au monde mystérieux de Tiketone !

Coup de cœur :
Une nouvelle série d’aventure trépidante et aux illustrations envoutantes et électriques !
Rejoindrez-vous Thomas et sa bande dans leur quête du royaume de Tiketone ?
À dévorer dès 9/10 ans !

Urania, la Sorcière

par Barbara Canepa

Résumé :
Au chant des grenouilles invite petits et grands, en quête de repères, au cœur d’un univers anthropomorphique, afin de leur faire découvrir la lecture enchanteresse des signes et des secrets qu’offre la nature. Sous la forme d’histoires en BD mettant en scène les aventures de plusieurs familles d’animaux, entrecoupées par des pages pédagogiques illustrées par Giovanni Rigano, Au chant des grenouilles s’annonce comme une série résolument ludique, écologique et didactique.

Coup de cœur :
Les très belles illustrations de cet album mettent en scène les drôles d’aventures bucoliques des petits héros de cette toute nouvelle série.