Comme ça

par Claire Lebourg


Le jour de ta naissance, il faisait beau…comme ça.
Je t’ai serré dans mes bras et notre vie ensemble a démarré… comme ça. Avec tendresse et poésie, Claire Lebourg décrit l’arrivée et le quotidien d’un enfant, et ses répercussions sur les émotions de ses parents. Petites joies, moments d’inquiétudes ou de chagrin, gestes rituels, on découvre la vie de cette famille au fil de la journée, qu’ils soient réunis ou séparés… pour mieux se retrouver. À lire, relire et relire encore !

C’est l’automne, petite oie !

par Elli Woollard

Résumé :
A la fin de l’été, tous les animaux s’affairent pour l’arrivée de l’automne, mais petite oie se sent bien inutile. Que faire quand l’automne est là ? Petite oie erre dans la nature et cherche la réponse à sa question, quand passe au-dessus d’elle une majestueuse formation d’oies en pleine migration… Sans plus attendre, elle s’envole alors avec ses semblables vers de chaudes et lointaines contrées.

Coup de cœur :
Un très bel album jeunesse, aux chaudes couleurs de l’automne, tendre, lumineux et inspirant, qui raconte comment une petite oie apprend à trouver sa place dans le monde et devenir soi même. Ce titre fait suite à C’est le printemps petit ours.

Le sniper, son wok et son fusil

par Kuo-li Chang

A Taïwan, le superintendant Wu doute du suicide d’un officier du Bureau des commandes et acquisitions de l’armée. Un deuxième cadavre d’officier, rejeté par la mer sur la plage des Perles de sable, renforce son intuition. A Rome, le tireur d’élite Ai Li, dit Alex, s’apprête à dégommer un conseiller en stratégie du président taïwanais sur ordre des services secrets. Mais au dernier moment, tout capote et, menacé, il s’enfuit à travers l’Europe.
De retour à Taipei, Alex croise le chemin de Wu, qui, aidé par son fils hacker en herbe, persiste à enquêter malgré les ordres venus d’en haut. Apparemment, tous deux ont la même personne pour cible… Sous le signe du riz sauté, la spécialité d’Alex quand il n’est pas en mission, un thriller à cent à l’heure, plein d’humour et gourmand.

Coup de cœur : un excellent polar qui sort des sentiers battus. De Rome à Taipei, l’intrigue est impeccable, les personnages très intéressants. Les paysages, les mœurs et les rouages de la police de Taiwan nous changent un peu des ambiances nordiques. Le tout est couronné par une écriture précise et aussi vivace que les recettes de riz sauté qui accompagnent notre enquêteur.

L’île des larmes

par Laurence Hubert-Souillot

L’histoire de Baptiste, jeune paysan ariégeois qui, pour échapper à la misère et à son village, mais aussi pour vivre son rêve, devient montreur d’ours. Un long périple va le mener à New-York où, toujours en compagnie de Martin l’ours, il vivra aux côtés d’autres émigrants comme lui et deviendra un homme.

« Sa fourrure humide et luisante accroche des fragments de sel et de lumière. Tout d’un coup, il s’arrête et s’applaudit. De ses petits yeux de myope, il quête sur le visage de son maître un signe de contentement. Baptiste jurerait qu’il l’a vu sourire. « 

Willibald

par Gabriella Zalapì

Depuis l’adolescence Mara est habitée par un tableau suspendu dans le salon de son H. L. M. Willibald, qui a acheté cette toile dans les années 1920, la hante tout autant. Lorsqu’il fuit Vienne en 1938, il n’emporte que ce Sacrifice d’Abraham, soigneusement plié dans sa valise. Entrepreneur et collectionneur juif, il refait sa vie au Brésil, loin des siens. Lors d’un séjour en Toscane chez sa mère Antonia, Mara déchiffre les lettres de Willibald qu’elle retrouve dans un hangar. Elle observe les photos, assaille de questions sa mère Antonia, « qui sait mais ne sait pas » et élude.

Dans Willibald, l’écriture précise et réduite à l’essentiel de Gabriella Zalapì peint les plis et replis d’un homme dont la vie aussi tragique que romanesque a fait de sa famille la victime collatérale.

Comedian Rhapsodie

par Thomas VDB

Avant d’être acteur, Thomas VDB a été journaliste dans la presse musicale et, par un concours de circonstances, a été promu à 25 ans rédacteur en chef d’un magazine de rock. Concrétisant un rêve d’adolescent, sa passion pour la musique s’effritait pourtant au fur et à mesure que ses responsabilités augmentaient. C’est cette quête de sens qu’il raconte ici, dans un récit qui nous replonge dans les années 1980 et 1990, au temps où les compilations étaient des cassettes qu’on concoctait avec patience et application.
Thomas VDB est comédien et humoriste. Il est féru de musique et de vêtements bariolés. Comedian rhapsodie est son premier récit.

Willodeen

par Katherine Applegate

Résumé :
Moi, c’est Willodeen. J’ai onze ans et j’adore les animaux. Tous les animaux. Mes préférés, ce sont les brailleurs, même s’ils sont grognons et sentent très mauvais. Ils sont tellement fascinants ! Mais dans mon village, les brailleurs sont chassés et bientôt, il n’en restera plus aucun… Ici, les gens ne se soucient que des fredonnours, ces adorables petites créatures qui viennent nicher dans nos arbres et attirent les touristes.
Chaque année, pourtant, les fredonnours sont de moins en moins nombreux… Leur est-il arrivé quelque chose ? Comptez sur moi pour résoudre ce mystère !
Mais pour ça, j’aurai sûrement besoin d’aide. Et d’un peu de magie !

Coup de cœur :
Un très beau roman, tendre, imaginatif et touchant, qui mêle fable écologique, enquête, aventure,  amitié et une larme de magie.
Une merveilleuse lecture à dévorer dès 9 ans.

Attaquer la terre et le soleil

par Mathieu Belezi

Mathieu Belezi livre avec Attaquer la terre et le soleil un roman magistral, qui incarne la folie et l’enfer que fut la colonisation de l’Algérie au 19e siècle. On suit deux personnages : une femme, colon donc, venue de France avec toute sa famille pour travailler la terre d’Algérie et un jeune soldat. Ils sont bousculés par les paysages, la dureté du climat,  les autochtones. En un bref roman, c’est toute l’expérience d’un écrivain qui subitement se cristallise et bouleverse, une voix hantée par Faulkner.
Coup de cœur : la musicalité de l’écriture frappe dès les premières lignes. On est directement dans la tête et le cœur des personnages, dans leur langage intime, tout en conservant une qualité d’écriture  remarquable. Incandescent !

Toute une moitié du monde

par Alice Zeniter

Avec Toute une moitié du monde, Alice Zeniter écrit un livre hautement stimulant, fondé sur ses expériences personnelles de lectrice avant tout, mais d’écrivaine aussi, un livre qui nous invite à repenser nos façons de lire les histoires qu’on nous raconte. C’est aux lecteurs que nous sommes qu’il s’adresse, c’est avec eux qu’il converse, avec autant de sérieux que d’allégresse, autant d’humour que d’érudition.
Ce livre est tout simplement l’histoire d’une femme qui aimerait qu’on ouvre en grand les fenêtres de la fiction.

Coup de cœur : brillant, enlevé mais aussi profond et proposant une saine réflexion sur les histoires qu’on nous raconte à longueur de littérature ; ce texte est aussi prenant qu’une belle histoire.

Les filles bleues de l’été

par Mikella Nicol

Résumé :
Deux jeunes filles, Chloé et Clara, se réfugient dans la maison de leur enfance, au large de la ville. Elles ont un été, un seul, pour se reconstruire et se retrouver loin d’une civilisation qui les étouffe. Rendues à l’innocence d’un monde, sans règles et sans limites, elles vont guérir leurs blessures à coups de forêt, de lac, de feuilles, de feu, d’étoiles. Une amitié démesurée, fusionnelle, comme il ne peut en exister à l’âge adulte.
Dans une écriture gorgée de sève et de sensibilité, Mikella Nicol ravive les sentiments extrêmes de la jeunesse qui regrette l’absolu de l’adolescence. Du vertige du désir à celui de l’abandon, elle approfondit les moments les plus douloureux du passage à l’âge adulte.

Coup de cœur :
Un roman cours, vif et profond, hymne à la féminité et à l’innocence de la jeunesse. Un cri de détresse lancé par deux héroïnes meurtries et inoubliables l’une amoureuse écorchée et l’autre éreintée d’angoisses. Poétique et bouleversant.