Tous les articles par Stéphanie

La fille de la mer – Album

par Molly Knox Ostertag

Résumé :
Un roman graphique sur la famille, les sentiments et le premier amour.
Morgan, 15 ans, cache un secret : elle a hâte de quitter la parfaite petite île où elle vit. Elle est impatiente de terminer le lycée et de quitter sa mère, son petit frère lunatique, et plus que tout, son super groupe d’amies… qui ne la comprennent pas du tout.
Morgan a beaucoup de secrets mais préfère fuir que se livrer. Une nuit, elle est sauvé de la noyade par Keltie, une mystérieuse fille. Elles deviennent amies et soudainement, la vie sur l’île ne semble plus aussi étouffante. Mais Keltie possède aussi ses secrets. Les filles commencent à s’attacher l’une à l’autre, et ce que chacune essaie de cacher va finir par se dévoiler… que Morgan y soit préparée ou non.

Coup de cœur:
Un très joli roman graphique pour ados qui mêle habilement réel et fantastique. Le quotidien presque banal d’une jeune fille en quête d’identité rencontre la féerie et les créatures mythologiques.
À découvrir dès 12 ans.

Lisière

par Kapka Kassabova

Quand Kapka Kassabova retourne en Bulgarie, son pays natal, pour la première fois depuis vingt-cinq ans, c’est à la frontière avec la Turquie et la Grèce qu’elle se rend. Une zone inaccessible dans son enfance lorsque la guerre froide battait son plein, un carrefour qui grouillait de militaires et d’espions. Au gré de son voyage, elle découvre les lieux qui furent dominés par des forces successives, de l’Empire ottoman au régime soviétique, et baignés de mythes et de légendes.
Peuplé de magnifiques portraits d’individus hauts en couleur, arrivés là volontairement ou non, Lisière est à la fois le récit d’une immersion dans les coulisses de l’histoire, un regard neuf sur la crise migratoire en Europe et une plongée au coeur de géographies intimes.

La loi du rêveur

par Daniel Pennac

Résumé :
L’ampoule du projecteur a explosé en plein Fellini. Minne et moi regardions Amarcord du fond de notre lit. Ah ! Non ! Merde ! J’ai flanqué une chaise sur une table et je suis monté à l’assaut pour changer l’ampoule carbonisée. Explosion sourde, la maison s’est éteinte, je me suis cassé la figure avec mon échafaudage et ne me suis pas relevé. Ma femme m’a vu mort au pied du lit conjugal. De mon côté je revivais ma vie.
Il paraît que c’est fréquent. Mais elle ne se déroulait pas exactement comme je l’avais vécue.

Coup de cœur :
Un autoportrait de l’auteur en rêveur, plein de surprises, de pièges et de portes dérobées. Entre rêves et réalité, Pennac s’amuse à nous mener par le bout du nez… pour notre plus grand plaisir.
Une lecture friandise à ne pas se refuser !

Et bien sûr, si ce n’est pas déjà le cas, je vous recommande chaudement la lecture de TOUTE la bibliographie de Daniel Pennac : la saga Malaussène en tête, mais aussi « Comme un roman » et « Chagrine d’école » et les autres.

Buveurs de vent

par Franck Bouysse

Résumé :
Ils sont quatre, nés au Gour Noir, cette vallée coupée du monde, perdue au milieu des montagnes, quatre, frères et sœur, soudés par un indéfectible lien. Marc d’abord, qui ne cesse de lire en cachette. Matthieu, qui entend penser les arbres. Puis Mabel, à la beauté sauvage. Et Luc, l’enfant tragique, qui sait parler aux grenouilles, aux cerfs et aux oiseaux, et caresse le rêve d’être un jour l’un des leurs.
Tous travaillent, comme leur père, leur grand-père avant eux et la ville entière, pour le propriétaire de la centrale, des carrières et du barrage, Joyce le tyran, l’animal à sang froid…

Coup de cœur :
Franck Bouysse a un talent fou et nous le prouve une nouvelle fois avec ce conte noir et cruel, histoire de lutte, de révolte et d’insoumission. Une vallée d’eau et de verdure, un village pris sous le joug d’un ogre et quatre enfants pour lesquels nous tremblons jusqu’à la dernière page. Quatre personnages sublimes qui illuminent ce texte sombre et magnifique.

Le grand imagier de dodo toucan – Album

par Marcel & Joachim

Résumé :
Un grand livre pour les tout-petits, aux couleurs inspirées de la nature, pour apprendre et comprendre le monde qui les entoure.
Sara Théron, fondatrice de la marque Dodo Toucan, décline l’univers coloré et poétique de ses créations en un superbe imagier peuplé d’animaux, de feuillages et de grigris porte-bonheur. Doux Printemps, l’herbier, à la belle étoile, les grigris, l’Été Indien, les couleurs, matin d’Hiver, ensemble : huit thèmes différents abordés sur chaque double-page de ce grand imagier illustré à la gouache, autour d’un bestiaire enchanté où se mêlent légèreté, rêverie et évasion.

Coup de cœur : 
Un très bel imagier, tendre et poétique qui laisse défiler les saisons sous nos yeux ravis !
Un titre tout carton publié chez les merveilleux marcel et joachim et à feuilleter sur le site de l’éditeur.

Fup (l’oiseau Canadèche)

par Jim Dodge

(Roman illustré)
Ce petit livre tout aussi spirituel que spiritueux est à 97% un coup de génie. Les 3% qui restent pouvant, selon l’appréciation de chacun, relever du délire animalier, de l’apologie de la clôture, du manifeste anarchiste, de l’éloge de la vieillesse, du manuel de siphonnage à contre-pente, du traité d’échecs sous les séquoias, etc. Un conte moderne, drôle et plein de poésie, qui raconte la vie et ses trajectoires imprévisibles, et dont le seul défaut est d’être trop court !
La présente édition est superbement mise en image par Tom Haugomat – vous pouvez en admirer quelques planches ici.

Peut-être – Album

par Kobi Yamada, Gabriella Barouch

Résumé :
Cette histoire révèle tous les talents qui sommeillent en toi. Apprends à te connaître, rêve et laisse la vie te surprendre. Alors, peut-être, dépasseras-tu tes rêves les plus fous…

Coup de cœur :
Un superbe album sur tous les possibles que recèle un enfant.
Les illustrations de Gabrielle Barouch sont absolument sublimes, riches, et profondes et mettent merveilleusement en valeur le texte poétique. Un message bienveillant et encourageant qui rappelle que parce qu’on est là,  on a déjà sa place et que le meilleur est à venir ! Un album à offrir à tout le monde, grand·es et petit·es

47 Cordes – Première partie – Album

par Timothé Le Boucher

Résumé :
Une métamorphe, créature fantastique capable de changer de forme à volonté, convoite (chasse) un jeune homme nommé Ambroise. Très vite des questions se mettent à la hanter : quel visage doit-elle incarner pour se faire aimer ? Qui doit-elle être pour conquérir sa proie ?
Inconscient de l’obsession dont il est l’objet, ignorant la vraie nature de la créature, Ambroise cherche à acquérir une légitimité au sein de l’orchestre qu’il vient d’intégrer en tant que harpiste. C’est alors qu’il rencontre Francesca Forabosco, cantatrice aussi fantasque que renommée, qui va le prendre sous son aile. Elle lui propose un marché : s’il veut obtenir la harpe de ses rêves, Ambroise devra relever 47 défis (un pour chacune des 47 cordes de la harpe). Un seul échec et la harpe lui échappe.

Coup de cœur :
Œuvre dense et aboutie, ce thriller psychologique envoutant reprend les thèmes fétiches de l’auteur ( « Ces jours qui disparaissent » ; « Le patient » ) : l’obsession, le désir et l’identité.
Un album sublime, à la narration hypnotique et au graphisme sensuel.

Elise sur les chemins

par Bérengère Cournut

Résumé :
Élise vit dans la montagne, au sein d’une famille libertaire parfois sauvage, souvent joyeuse.
Ce qu’elle sait, elle l’a appris de ses frères et sœurs, des arbres et des sentes, des rivières et des combes. Mais un jour, sur les conseils d’une femme-serpent, la jeune fille quitte ses terres pour retrouver ses deux aînés vagabonds. Elle se lance ainsi à la découverte d’un monde où réel et fantastique se mêlent amoureusement. Élise sur les chemins est un roman en vers librement inspiré de la vie familiale du géographe et écrivain anarchiste Elisée Reclus (1830-1905).
Après De pierre et d’os (Le Tripode, 2019), Bérengère Cournut offre avec ce texte un nouveau voyage sur le sentier des rêves et de la liberté.

Coup de cœur :
Un roman en vers libres, bref et joyeux, bouillonnant comme un ruisseau de montagne. Une petite merveille de poésie et de liberté. Un texte d’une fraîcheur et d’une beauté rare.
Un bijou à découvrir.

Voyages dans mon Jardin

par Nicolas Jolivot

Résumé :
« J’avais eu la chance insolente de parcourir le monde pendant trente ans. En février 2019, après un énième voyage en Chine, une envie plus sédentaire se substituait chez moi à celle d’aller par monts et par vaux. En effet, je ne prêtais plus attention à mon proche environnement depuis trop longtemps. Je me fis alors à l’idée de fréquenter mon jardin presque chaque heure de chaque jour, comme une longue expédition qui durerait deux ans. D’où résulte ce carnet d’émerveillements. »
Nicolas Jolivot trace le portrait de son jardin et de tout ce qui l’habite, vivant ou souvenirs. Il remonte en 1821, aux origines d’un lopin de terre à peine délimité et au plus loin d’une mémoire familiale et déroule en parallèle une année de vie et d’activités en ces lieux façonnés par le mouvement perpétuel de la nature et l’esprit de ceux qui y ont vécu.

Coup de cœur :
Un livre magnifique qui révèle la beauté de la nature et du souvenir, voyage immobile au cœur d’un jardin, lieu d’une richesse infinie et pourtant si simple qu’il est facile de l’oublier.
Une merveille, un bijou, un énorme coup de cœur !