Tous les articles par Stéphanie

Buveurs de vent

par Franck Bouysse

Résumé :
Ils sont quatre, nés au Gour Noir, cette vallée coupée du monde, perdue au milieu des montagnes. Ils sont quatre, frères et sœur, soudés par un indéfectible lien. Marc d’abord, qui ne cesse de lire en cachette. Matthieu, qui entend penser les arbres. Puis Mabel, à la beauté sauvage. Et Luc, l’enfant tragique, qui sait parler aux grenouilles, aux cerfs et aux oiseaux, et caresse le rêve d’être un jour l’un des leurs.
Tous travaillent, comme leur père, leur grand-père avant eux et la ville entière, pour le propriétaire de la centrale, des carrières et du barrage, Joyce le tyran.

Coup de cœur :
Franck Bouysse a un talent fou et nous le prouve une nouvelle fois avec ce conte noir et cruel, histoire de lutte, de révolte et d’insoumission.
Un village pris sous le joug d’un ogre au cœur d’une vallée d’eau et de verdure et quatre enfants, 3 frères et une sœur, pour lesquels nous tremblerons jusqu’à la dernière page. Quatre personnages sublimes qui illuminent ce texte sombre et magnifique.

Une rose seule

par Muriel Barbery

Résumé :
Rose arrive au Japon pour la première fois car son père, qu’elle n’a jamais connu, est mort en laissant une lettre à son intention. Accueillie à Kyoto, elle est conduite dans la demeure de celui qui fut, lui dit-on, un marchand d’art contemporain. Et dans cette proximité soudaine avec un passé confisqué, la jeune femme ressent tout d’abord amertume et colère.
Mais Kyoto l’apprivoise et, chaque jour, guidée par Paul, l’assistant de son père, elle est invitée à découvrir une étrange cartographie, un itinéraire imaginé par le défunt, semé de temples et de jardins, d’émotions et de rencontres qui vont l’amener aux confins d’elle-même. Ce livre est celui de la métamorphose d’une femme placée au cœur du paysage des origines, dans un voyage qui l’emporte jusqu’à cet endroit unique où se produisent parfois les véritables histoires d’amour.

Coup de cœur :
Sur un chemin de fleurs et de pierre, un roman initiatique sur la découverte des origines. Muriel Barbery nous conte le cheminement d’une femme de la mélancolie à la lumière. Un texte court et subtil, d’une délicatesse infinie, tout en ellipses et en silences, souligné d’une écriture riche et délicieuse.

Liv Maria

par Julia Kerninon

Résumé :
Son nom est Liv Maria Christensen. Elle fut l’enfant solitaire, la jeune fille fiévreuse, l’amoureuse du professeur d’été, l’orpheline et l’héritière, l’aventurière aux poignets d’or. Maintenant la voici mère et madone, installée dans une vie d’épouse. Mais comment se tenir là, avec le souvenir de toutes ces vies d’avant ? Faut-il mentir pour rester libre ? Julia Kerninon brosse le portrait éblouissant d’une femme marquée à vif par un secret inavouable. Et explore avec une grande justesse les détours de l’intime, les jeux de l’apparence et de la vérité.

Coup de cœur :
Un portrait de femme intime et délicat ; une ode à la liberté et à l’insoumission ; un personnage puissant et dramatique hanté par des secrets inavoués, qui prend vie sous la plume claire et subtile d’une autrice de talent.

Rien pour demain

par Bruno Remaury

Résumé :
Rien pour demain, rien pour hier, tout pour aujourd’hui disaient les dadaïstes, devise qui est à l’image même de notre rapport moderne au temps, celui que la culture a édifié au long des bouleversements du monde, guerres, révolutions industrielles et sociales, découvertes et inventions. Ce texte, qui mêle fiction et faits réels, dessine en la suggérant l’évolution de la manière dont nous pensons le cours des choses au travers de récits articulés les uns aux autres, où se croisent l’astronome John Herschel, une vendeuse de nouveautés, une grève chez Renault, un poète mort dans les tranchées, le Capitaine Crochet, une New-yorkaise des années 50, la dernière Impératrice de Chine, l’histoire de la photographie, Marinetti ou Claude Monet.
Un parcours qui va des cycles toujours recommencés du monde, giration des astres, ronde de la vie humaine, à une vision unidirectionnelle dont l’accélération constante nous a mené au visage du temps que nous connaissons aujourd’hui, celui d’un jour permanent de l’événement et d’une suprématie inédite de l’instant.

Coup de cœur :
Roman, essai, chronique, récit, fragments et chœurs de vies réelles et fictives, qui forment un texte riche et généreux, à la phrase ciselée et au rythme parfait.
Après « Le monde horizontal », son premier roman (lisez le aussi, croyez moi sur parole), Bruno Remaury persiste et s’obstine à être brillant, génial et incroyablement talentueux.
Ouvrez, lisez, découvrez la merveille et voyez comme c’est beau !
Un vrai travail d’orfèvre !

Un jour ce sera vide

par Hugo Lindenberg

Résumé :
C’est un été en Normandie. Le narrateur est encore dans cet état de l’enfance où tout se vit intensément, où l’on ne sait pas très bien qui l’on est, où une invasion de fourmis équivaut à la déclaration d’une guerre qu’il faudra mener de toutes ses forces. Un jour, il rencontre un autre garçon sur la plage, Baptiste. Se noue entre eux une amitié d’autant plus forte qu’elle se fonde sur un déséquilibre : Baptiste a des parents parfaits, habite dans une maison parfaite.
Sa famille est l’image d’un bonheur que le narrateur cherche partout, mais qui se refuse à lui. Flanqué d’une grand-mère à l’accent prononcé, et d’une tante « monstrueuse », notre narrateur rêve, imagine, se raconte des histoires, tente de surpasser la honte sociale et familiale qui le saisit face à son nouvel ami. Il entre dans une zone trouble où le sentiment d’appartenance est ambigu : vers où va, finalement, sa loyauté ? Écrit dans une langue ciselée et très sensible, Un jour ce sera vide est un roman fait de silences et de scènes lumineuses qu’on quitte avec la mélancolie des fins de vacances. Hugo Lindenberg y explore les sentiments, bons comme mauvais, qui traversent toute famille, et le poids des traumatismes de l’Histoire.

Coup de cœur :
L’été, la plage, l’intensité de l’enfance, sous une plume d’une délicatesse et d’une justesse rare.
Un très beau premier roman sensible, organique et singulier.

C’est la rentrée dans votre librairie !

Bonjour à toutes et tous,
la librairie est ouverte dans ses horaires habituels.
La rentrée littéraire se met en place progressivement et vous trouverez sur nos tables les principales sorties mais aussi nos coups de cœur et des découvertes à partager.

Nous serons disponibles pour toutes vos commandes de « workbook », cahiers d’exercices et autre livres demandés par les établissements scolaires. Si vous le souhaitez vous pouvez nous adresser vos listes par mail et elles seront traitées dans les meilleurs délais !

Pour le collège Chaumeton : les enseignantes de français nous ont transmis les listes et les livres seront donc disponibles à la librairie

Depuis lundi 20 juillet (par décret), le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics fermés. Pensez-y ! Les règles de distanciation sociale (gestes barrières) sont maintenues et du gel hydroalcoolique est toujours à votre disposition à l’entrée de la librairie.

La déclaration des droits des filles

par Elisabeth Brami, Estelle Billon-Spagnol

Résumé :
Les filles comme les garçons ont le droit d’être débraillées, ébouriffées, écorchées, agitées, de choisir le métier qu’elles veulent, de ne pas être tous les jours des princesses, d’aimer qui elles préfèrent : garçon ou fille (ou les deux).

Coup de cœur :
Tous les Hommes naissent libres et égaux… sauf si on est une fille. Si c’est le cas, il vaut mieux aimer le rose, porter des robes et jouer à la poupée. Un album iconoclaste, de salubrité publique !
À découvrir aussi chez Talents hauts « La déclaration des droits des garçons », tout aussi indispensable !

Abracadanoir – Album cartonné

par Soledad Bravi, Nathalie Laurent

Résumé :
Le noir, le vraiment noir, ça fait peur mais tout ce qui est noir ne fait pas forcément peur. Alors, quand on imagine des choses pas complètement noires dans le noir, on a moins peur…

Coup de cœur :
Avant, j’avais peur du noir, mais ça, c’était avant ! Avant de savoir transformer le noir de la nuit en rêves. C’est magique l’imagination ! Un album tout carton pour aborder le l’heure du coucher et la nuit avec sérénité.

Une sieste à l’ombre – Album cartonné

par Françoise Legendre, Julia Spiers

Résumé :
Sur la pelouse grillée de l’été, une petite fille s’allonge sur sa couverture, d’un côté rouge, d’un côté jaune. C’est la sieste à l’ombre du pommier. L’enfant rêve. Cabane, refuge, igloo, doudou, étendard de sa peur ou de son courage, au fil des pages, la couverture prend forme, change et se transforme…

Coup de cœur :
Une sieste dans une flaque d’ombre, allongée sur une couverture qui, grâce à l’imagination débordante d’une enfant, devient le décor de nombreuses aventures. Le texte de Françoise Legendre, simple et poétique, sert d’écrin aux sublimes illustrations de Julia Spiers. La douceur de ses compositions, les couleurs chaudes de sa peinture, déployant un imaginaire riche, accompagneront le petit dans ce mouvement parfois délicat vers le sommeil. Aux allures d’imagiers pour les tout-petits, cet album dédramatise le moment de la sieste. Un album cartonné tendre et réjouissant, pour les petits à partir de 1,5/2 ans.

Tu habites où ? – Tout carton

par Judith Gueyfier

Tip tap c’est une collection d’imagiers qui donne à voir la beauté et la diversité des peuples du monde. L’illustratrice, follement talentueuse, amène les tout-petits, à petit pas (Tip Tap), à la découverte du monde et de toutes ces différences, petites et grandes, qui nous rassemblent. À partir de 1 an.