Coups de cœur du rayon Polar

Le sniper, son wok et son fusil

par Kuo-li Chang

A Taïwan, le superintendant Wu doute du suicide d’un officier du Bureau des commandes et acquisitions de l’armée. Un deuxième cadavre d’officier, rejeté par la mer sur la plage des Perles de sable, renforce son intuition. A Rome, le tireur d’élite Ai Li, dit Alex, s’apprête à dégommer un conseiller en stratégie du président taïwanais sur ordre des services secrets. Mais au dernier moment, tout capote et, menacé, il s’enfuit à travers l’Europe.
De retour à Taipei, Alex croise le chemin de Wu, qui, aidé par son fils hacker en herbe, persiste à enquêter malgré les ordres venus d’en haut. Apparemment, tous deux ont la même personne pour cible… Sous le signe du riz sauté, la spécialité d’Alex quand il n’est pas en mission, un thriller à cent à l’heure, plein d’humour et gourmand.

Coup de cœur : un excellent polar qui sort des sentiers battus. De Rome à Taipei, l’intrigue est impeccable, les personnages très intéressants. Les paysages, les mœurs et les rouages de la police de Taiwan nous changent un peu des ambiances nordiques. Le tout est couronné par une écriture précise et aussi vivace que les recettes de riz sauté qui accompagnent notre enquêteur.

Le Guide Stephen King

par Yannick Chazareng

Qui est Stephen King ? Quels sont ses chefs-d’oeuvre à lire et à relire et ses ouvrages moins connus qui mériteraient de l’être plus ? Quelles sont les adaptations les plus réussies et celles qu’il vaut mieux éviter aujourd’hui ? Infos, anecdotes, conseils… Yannick Chazareng vous propose de faire le point sur le maître du fantastique !

Coup de cœur : indispensable pour « initiés » et non-initiés, ce guide est parfait pour s’y retrouver, découvrir ou re-découvrir et surtout surtout : donner envie de lire Stephen King !

Justice indienne

par David Heska Wanbli Weiden

Résumé :
Sur la réserve indienne de Rosebud, dans le Dakota du Sud, le système légal américain refuse d’enquêter sur la plupart des crimes, et la police tribale dispose de peu de moyens. Aussi les pires abus restent-ils souvent impunis. C’est là qu’intervient Virgil Wounded Horse, justicier autoproclamé qui loue ses gros bras pour quelques billets. En réalité, il prend ses missions à coeur et distille une violence réfléchie pour venger les plus défavorisés.
Lorsqu’une nouvelle drogue frappe la communauté et sa propre famille, Virgil en fait une affaire personnelle. Accompagné de son ex-petite amie, il part sur la piste des responsables de ce trafic ravageur. Tiraillé entre traditions amérindiennes et modernité, il devra accepter la sagesse de ses ancêtres pour parvenir à ses fins. Loin des clichés, Justice indienne pose un regard sans fard sur la vie des Indiens lakotas, confrontés plus que jamais à la question universelle : peut-on se faire justice soi-même ?

Coup de cœur :
Un premier roman noir très réussit. Un titre atypique, dépaysant et débordant d’action. Avec beaucoup de tendresse, l’auteur y malmène ses personnages et donne vie à un contexte politique et social très réaliste.

Les morts de Riverford

par Todd Robinson

Riverford petite ville peu riante, et c’est un euphémisme, du Massachusetts. Quand l’homme le plus détesté de la ville est assassiné les suspects prolifèrent et le casse tête promet d’être intense. Flics, petites frappes, vrais gentils, et paumés en tout genre entrent dans la danse.

Coup de cœur : la ronde des personnages est habilement présentée et les connexions vont bientôt se faire jour. Un régal complet pour le lecteur. Brillamment écrit, les dialogues sont savoureux et les personnages attachants (ou repoussants !) à souhait. On a l’impression de les tenir dans nos mains tellement l’auteur (rappelons que Todd Robinson est l’auteur de « Cassandra« , déjà coup de cœur de la librairie) excelle à les décrire et les mettre en scène. Génial !

Un voisin trop discret

par Iain Levison

Secrets familiaux, secret militaire, petits arrangements avec la vie ; les personnages sont englués dans le réel et révèlent des ressources inattendues. Iain Levison est au meilleur de sa prose dans ce dernier roman. Comme toujours il manie ironie, suspense et empathie. Toute son oeuvre est au service d’une peinture tendre et caustique des Etat-Unis, son pays d’adoption. Le plaisir de lecture est toujours aussi intense.

Huit crimes parfaits

par Peter Swanson

Libraire spécialisé en roman policier, Malcolm Kershaw reçoit la visite surprise du FBI. L’agent Gwen Mulvey enquête sur deux affaires étranges : une série de meurtres qui rappelle un roman d’Agatha Christie, et un accident qui fait écho à un livre de James Cain. Elle espère donc que l’avis d’un expert du genre lui permettra d’interpréter correctement les (rares) indices à sa disposition. Et ce n’est pas tout : Malcolm, quinze ans plus tôt, a publié sur son blog une liste intitulée « Huit crimes parfaits », où figuraient ces deux intrigues.
Serait-il possible qu’un tueur s’en inspire aujourd’hui ? Très vite, l’angoissante certitude s’impose : le tueur rôde déjà à proximité. Malcolm commence à le voir partout, et sent un véritable nœud coulant se resserrer autour de son cou.

Un petit boulot

par Iain Levison

Jusqu’où iriez-vous pour retrouver un travail ? Le héros n’avait pas l’intention d’aller aussi loin mais …

Polar à l’écriture jubilatoire, l’Amérique des laissés pour compte est un réservoir inépuisable d’intrigues et de personnages hauts en couleur. Iain Levison, dans tout l’éclat de son humour et de son style, met son talent de conteur au service d’une peinture sociale toujours des plus intéressante.

Vallée furieuse

par Brian Panowich

Un bâton Kali. Arnie Blackwell a déjà vu cette arme fatale en bambou et ne connaît que trop bien son potentiel dévastateur quand elle est entre des mains expertes. Et l’homme gigantesque qui se tient face à lui n’a rien d’un amateur. Fenn, l’homme de main philippin, et son chef, Smoke, ont traqué Blackwell jusqu’à sa chambre de motel près de l’aéroport de Jacksonville, déterminés à accomplir deux missions : récupérer les millions qu’Arnie a gagné et retrouver son frère, l’enfant prodige, celui qui a le don.
Coup de cœur : Dans l’esprit de son roman primé « Bull Mountain » et de sa suite « Comme les lions », ce roman indépendant revient toutefois en Georgie profonde et offre un aperçu époustouflant et vibrant d’un monde où le crime paie mais la mort est souvent dans son sillage.

Avec la permission de Gandhi

par Abir Mukherjee

Décembre 1921, le Raj tremble. Un certain Gandhi prône la désobéissance civile et des foules de manifestants pacifiques mais déterminés s’apprêtent à envahir les rues de Calcutta. Comment éviter que l’élégant prince de Galles, en visite officielle, ne soit témoin de la révolte qui gronde ? C’est à cette situation inédite que la police impériale est appelée à se mesurer alors que dans la région des meurtres inexplicables se multiplient.
Le capitaine Wyndham et le sergent Banerjee n’ont pas peur de se battre sur plusieurs fronts, mais pour Wyndham se rajoute une lutte serrée contre une addiction à l’opium de plus en plus envahissante. Tandis que Banerjee se donne un mal de chien pour concilier l’inconciliable : sa sympathie pour les courants indépendantistes et son appartenance à la police du colonisateur honni. Malgré leur pugnacité, l’issue de tous ces combats est loin d’être acquise.

Coup de cœur : chouette ! Un troisième opus de la série initiée avec « L’attaque du Calcutta Darjeeling » puis « Les princes de Sambalpur ».  Du bon polar, documenté, intelligent.

La médium

par J. P. Smith

Kit Capriol a perdu son mari dans les attentats du 11-Septembre à New York. Leur fille Zoey est née neuf mois après le drame. Aujourd’hui, actrice courant les castings, Kit doit payer les traites de l’appartement de Manhattan.
Kit mène donc une activité parallèle pour joindre les deux bouts : médium. Elle sélectionne dans le New York Times, riche en nécros et avis de décès, ses cibles, qu’elle met en relation avec leurs chers disparus. Et ça marche jusqu’au jour où la police s’en mêle… Personne n’est vraiment qui il semble être dans ce roman  frôlant parfois le surréel. Frissons garantis !