Coups de cœur du rayon Rayons

Jack et la grande aventure du cochon de Noël

par J.K. Rowling

Résumé :

Jack est très attaché à son cochon en peluche de petit garçon. Ils ont tout vécu ensemble, les bons comme les mauvais moments. Jusqu’à cette veille de Noël où arrive la catastrophe : le cochon est perdu ! Mais la nuit de Noël n’est pas une nuit comme les autres : c’est celle des miracles et des causes perdues, où même les jouets peuvent prendre vie. Alors, Jack et le Cochon de Noël – une peluche de remplacement un peu agaçante – embarquent pour une aventure magique et périlleuse au pays des Choses perdues.
Jusqu’où iront-ils pour sauver le meilleur ami que Jack ait jamais eu ?

Coup de cœur :

Un conte de Noël aussi attendrissant que l’amour qu’un enfant porte à son doudou…

J.K. Rowling nous emmène au pays des choses perdues où tout devient possible, notamment durant la nuit de Noël, pleine de miracles et de magie. Une très belle histoire d’amitié à savourer que l’on soit un petit ou un grand enfant.

Les princes de Sambalpur – Une enquête du capitaine Sam Wyndham

par Abir Mukherjee

Deuxième opus très attendu après « L’attaque du Calcutta Darjeeling » ! Échouer à prévenir l’assassinat d’un prince n’est pas un fait d’armes dont peuvent s’enorgueillir le capitaine Wyndham et le sergent Banerjee, de la police de Calcutta.

Des omelettes trop pimentées pour les papilles anglaises au culte de l’étrange dieu Jagannath, en passant par une chasse au tigre à dos d’éléphant, Wyndham et Banerjee seront initiés aux mœurs locales. Mais il leur sera plus compliqué de pénétrer au cœur du zenana, le harem du maharajah, où un certain confinement n’empêche pas toutes sortes de rumeurs de circuler. Au-delà du suspense, une plongée au cœur des petits royaumes de l’Inde traditionnelle des années 1920, et une subtile analyse de l’impossible coexistence entre Britanniques et Indiens.

Coup de cœur : un régal de roman policier historique. Un délicieux mélange d’humour British et d’un Hercule Poirot détonnant. Très documenté, d’une lecture agréable ; de plus l’intrigue est intéressante. Comment passer un excellent moment, sourire aux lèvres, loin de tout.

Apeirogon

par Colum McCann

Apeirogon, n. m. : figure géométrique au nombre infini de côtés. Rami Elhanan est israélien, fils d’un rescapé de la Shoah, ancien soldat de la guerre du Kippour ; Bassam Aramin est palestinien, et n’a connu que la dépossession, la prison et les humiliations. Tous deux ont perdu une fille dans le conflit.
Passés le choc, la douleur, les souvenirs, le deuil, il y a l’envie de sauver des vies. Eux qui étaient nés pour se haïr décident de raconter leur histoire et de se battre pour la paix. Afin de rendre hommage à l’histoire vraie de cette amitié, Colum McCann nous offre une oeuvre totale à la forme inédite.
Coup de cœur : quand on est en présence d’un chef d’oeuvre on le sait dès les premières pages.  Vous connaissez ma passion pour les livres documentés et bien écrits, nous y sommes. Chaque fait rapporté, chaque anecdote, a sa place dans la fiction et vient à point nommer enrichir ou illustrer l’histoire de Bassam et Rami.

 » Ce roman vous fait beaucoup de bien et vous ébranle complètement. Ce paradoxe est le signe des grands livres. «  Le Soir  » Nous voici ébahis devant ce livre tourbillonnant, ce roman où la forme et la fonds s’unissent de manière exceptionnelle. «  Télérama

Traduit de l’anglais (Irlande) par Clément Baude

Tableau final de l’amour

par Larry Tremblay

Librement inspiré de la vie du peintre Francis Bacon, Tableau final de l’amour fait le récit d’une quête artistique sans compromis, viscérale, voire dangereuse. Dans une Europe traversée par deux guerres s’impose la vision d’un artiste radical dont l’oeuvre entière, obsédée par le corps, résonne comme un cri. S’adressant à l’amant qui lui a servi de modèle – ce  » petit voleur inexpérimenté  » qui, en pleine nuit, s’est introduit dans son atelier –, le narrateur retrace les errances de leur relation tumultueuse.
Avec ce roman, rappelant l’érotisme de Bataille ou de Leiris, Larry Tremblay poursuit son oeuvre de mise à nu de l’être humain. Il ne fallait pas peindre la surface des choses, mais ce qu’elle cachait. Ne pas peindre l’espace, mais le temps. Ne pas peindre ton corps, mais sa mort.

Anne-Marie la beauté

par Yasmina Reza

Anne-Marie était comédienne au théâtre. Elle se confie à une journaliste imaginaire et évoque son passé. La troupe, les coulisses, les rôles, ce dont on rêvait et ce qui est advenu. La gouaille d’un titi parisien mâtinée de nostalgie.
C’est aussi un hymne aux obscurs qui ont cru en leur étoile, aux oubliés qui ont brillé pour quelques-uns.
Un régal de lecture, fluide et poétique.

Yasmina Reza a mis en scène son texte et a confié le rôle à un homme : l’acteur André Marcon.
J’aurais tant aimé voir ce spectacle …

Temps sauvages

par Mario Vargas Llosa

« Temps sauvages » nous raconte un épisode-clé de la guerre froide : le coup d’État militaire organisé par les États-Unis au Guatemala en 1954, pour écarter du pouvoir le président légitime Jacobo Árbenz. Le lecteur ne manquera pas de découvrir l’influence de la CIA et de l’United Fruit, mais aussi du ténébreux dictateur de la République dominicaine, Trujillo, et de son homme de main : Johnny Abbes García.
Coup de cœur : Mario Vargas Llosa transforme cet événement en une vaste fresque épique où nous verrons se détacher un certain nombre de figures puissantes et de personnages inoubliables. Conçu comme une redoutable machine narrative, à la prose puissante, c’est un texte qui ne laisse pas indifférent.

Hématite Tome 1 – Album

par Victoria Maderna, Federico Piatti

Résumé :
Dans un monde de démons, Hématite est une petite vampire sombre et un peu rebelle. Descendante de l’illustre famille des Blackwood elle est, au grand dam de ses parents, en conflit avec sa condition de vampire, préférant au sang chaud des soupes de légumes ! Et plutôt que d’être scolarisée à l’Académie Diemus avec ses congénères, elle a opté pour l’expérience de la mixité à la Wolven school. Mais bon, être différent et avoir du tempérament n’aide pas toujours à se faire des amis…
Heureusement il y a Drunela, la goule… Et Émile ! Un jeune humain passionné par les sciences occultes dont Hématite est secrètement amoureuse. Malheureusement, faire le pont entre les mondes n’est pas des plus facile…

Coup de cœur :
Premier tome d’une bande dessiné jeunesse à mourir… de peur !
Une ambiance gothique, des illustrations riches et colorées et des personnages terriblement attachants !
À découvrir d’urgence dès 11 ans.

Le bibliobus – Album

par Inga Moore

Résumé :
Tous les soirs, Élan et sa famille s’installaient confortablement devant la cheminée, puis Élan leur racontait une histoire. Un jour, il fut à court d’idées. Il décida d’aller à la bibliothèque emprunter des livres. Ourse et ses oursons s’invitèrent chez Élan pour écouter l’histoire. Puis les autres animaux de la forêt vinrent. La maison d’Élan devint trop petite. Il se rendit à la casse pour remettre à neuf un vieux bus ! Ce fut le début d’une grande histoire de lecteurs.

Coup de cœur :
Une histoire de livres et de lecture avec des illustrations rétro, riches, chaleureuses et absolument ravissantes !
Un hommage à tou·te·s les bibliothécaires et à tou·te·s les passeur·se·s de livres.
À partir de 4 ans.

Médée Intégrale – Album

par Nancy Peña, Blandine Le Callet

Résumé :

Qui Médée était-elle vraiment ? Une mère aimante et une amoureuse assumant ses désirs, que sa passion finit par égarer ? Une femme libre refusant la tyrannie des hommes ? Une barbare venue semer la confusion dans le monde civilisé des Grecs ? Une sorcière redoutable, maîtresse de forces occultes ? Un monstre, tout simplement ? Pour percer ce mystère, c’est Médée en personne que les autrices ont choisi de nous faire entendre : par delà calomnies, et déformations infligées par le temps, Médée nous raconte sa véritable histoire, depuis les jardins luxuriants de son enfance en Colchide jusqu’à l’île mystérieuse d’où elle livre son ultime confession et purge à jamais le geste inhumain et impardonnable d’avoir tué ses deux fils.

Coup de cœur :

Le mythe de Médée raconté par des femmes à travers la voix de la principale intéressée permet de réhabiliter une figure emblématique de la mythologie grecque. Par le prisme de questions plus que contemporaines, Nancy Peña et Blandine Le Cauet nous permettent de redécouvrir les héros grecs, pour le meilleur mais surtout pour le pire…

Mention spéciale pour la finesse du dessin ainsi que pour le travail de colorisation.

La légende de Paul Thibault – Album

par Annie Bacon, Eric Chouteau-Tissier

Résumé :
Vous allez découvrir le grand homme que fut Paul Thibault, un coureur des bois à la barbe fournie et aux mains géantes. Qu’il lutte contre l’épinette à tentacules, le golem de feuilles ou le terrible siffleux, Paul fait toujours preuve d’un courage légendaire. En compagnie de son ami Grugeux le castor, il se nourrit de trèfle, de fourmis et de tacos aux champignons, tout en menant une vie trépidante et remplie d’aventures !
Avec cet album, Annie Bacon et Sans Cravate créent un univers décalé où folklore et éléments fantastiques s’entremêlent pour nous offrir une œuvre unique en son genre.

Coup de cœur :
L’écriture en vers et les illustrations dynamiques des trois récits de ce recueil offrent une énergie débordante et communicative.
Un album au rythme endiablé , trépidant et jubilatoire, à découvrir dès 5/6 ans ou à dévorer tout·e seul·e dès 7/8 ans.