Coups de cœur du rayon Rayons

Il était une fois sur cent – Rêveries fragmentaires sur l’emprise statistique

par Yves Pagès

Des années durant, l’écrivain Yves Pagès a glané toutes sortes de statistiques, notant dans un carnet des centaines de pourcentages. De ce vertigineux inventaire, il a fait un livre qui reconstitue par fragments le tableau d’une société infestée par une vision comptable du monde. Difficile de rompre la glace du monstre statistique, d’échapper à ses ordres de grandeur qui prétendent tout recenser de nos faits et gestes, quantifier nos opinions, mettre en coupe réglée nos vies matérielles.
Il nous livre en pointillé une analyse caustique de la condition des vivants à l’ère de la gouvernance par les nombres, agrémentée de quelques suggestions pour passer entre les mailles du filet statistique.

Coup de cœur : balade instructive et inédite sur les chemins parfois absurdes des pourcentages et autre ratios. Une écriture soignée, un certain engagement, un régal de lecture et de fameuses pistes de réflexion !

Le garçon incassable

par Florence Seyvos

Lorsque la narratrice arrive à Hollywood pour y effectuer une recherche biographique sur Buster Keaton, elle ne sait pas encore que son enquête va bifurquer dans une direction très personnelle, réveillant le souvenir d’Henri, ce frère  » différent  » qui l’a accompagnée pendant toute son enfance. Quel rapport entre ce garçon dont le développement mental s’est interrompu, qui est « ailleurs » mais terriblement attachant et le génie comique qui apporta tant au cinéma  ?

Coup de cœur : Ce lien entre eux est à découvrir dans ce beau et profond roman, d’une finesse et d’une tendresse qui rendent grâce à l’intensité des sentiments et à la violence qui furent le lot de ces hommes.

À découvrir absolument …

Un jour j’ai eu une idée – Album

par Kobi Yamada, Mae Besom

Résumé :
Voici l’histoire d’un enfant qui a une idée brillante.
Cette histoire s’adresse à tous ceux, grands ou petits, qui, un jour, ont eu une idée en apparence trop ambitieuse, trop originale ou trop complexe. Cette histoire les invite à accueillir cette idée, à lui laisser de l’espace et à attendre qu’elle porte ses fruits.

Coup de cœur :
Une petite merveille d’album pour les enfants !
Poésie et intelligence du texte, douceur et fantaisie du dessin nous donnent un livre unique, magnifique et pertinent.

Kérozène

par Adeline Dieudonné

Résumé :
Une station-service le long de l’autoroute, une nuit d’été. Sous la lumière crue des néons, dans les odeurs d’essence et d’asphalte, quelques tables en plastique jaune délavé. 23h12. Ils sont quinze à se croiser, si on compte le cheval et le cadavre planqué à l’arrière d’un gros Hummer noir. Une minute encore, et tout bascule… Adeline Dieudonné se joue des codes avec une irrésistible audace. Kerozene est drôle comme une comédie, tendu comme un thriller, mordant comme le réel.

Coup de cœur :
Kerozene, c’est cette succession de textes courts qui mettent en scène des vies cabossées, des destins abîmés où la voix de chaque personnage répond à celle des autres. Roman composite, qui rassemble à un kaléidoscope. Détonnant … et étonnant, on prend un grand plaisir à être un peu bousculé.

Le Divin Scénario – roman graphique

par Jacky Beneteaud, Fabrizio Dori

Résumé :
Un récit de haute fantaisie mêlant religion, mythologie et littérature, jouant de l’érudition et de l’anachronisme, dans lequel l’ange Gabriel, chargé de l’Annonciation, confond Marie avec d’autres femmes.

Coup de cœur :
Une BD très drôle, originale, inattendu, aux illustrations et aux couleurs sublimes !

Esther Andersen – Album

par Timothée de Fombelle

C’est les vacances d’été, le soleil, l’indolence, les promenades à vélo… Et un jour, une rencontre puis une autre, juste après, qui vont tout changer !

Une petite merveille d’amour et de douceur par le plus que très talentueux Timothée de Fombelle avec les très belles illustrations de Iréne Bonacina, tendres et poétiques, qui rappellent les dessins de Sempé.
Un album pour les petits et les grands dès 5 ans.

Mashle, tome 1

par Hajime Komoto

Résumé :
Dans un monde où la magie fait loi, il était une fois Mash Burnedead ! Élevé au fin fond de la forêt, le jeune garçon partage ses journées entre séances de musculation et dégustation de choux à la crème. Mais un jour, un agent de police découvre son secret : il est né sans pouvoirs magiques, ce qui est puni de mort ! Pour survivre, il va devoir postuler à Easton, une prestigieuse académie de magie, et en devenir le meilleur élève… La magie n’a plus qu’à bien se tenir : avec sa musculature affûtée et sa force hors du commun, Mash compte bien pulvériser tous les sorts et briser les codes de cette société !

Coup de cœur :
Shonen (manga) drôle et décalé, à cheval entre One Punch Man et l’univers de Harry Potter qui mets en scène un héros survitaminé et désinvolte au possible qui passe à travers les portes, les murs et les intrigues à coups de poings.  Une nouvelle série désopilante qui vous donnera envie de faire des pompes et de dévorer des choux à la crème !

Dans les geôles de Sibérie

par Yoann Barbereau

« Cueilli impréparé, j’étais de ces taulards qui font leur entrée dans le monde sans aucun effet personnel ». Irkoutsk, Sibérie orientale. Yoann Barbereau dirige une Alliance française depuis plusieurs années. Près du lac Baïkal, il cultive passions littéraires et amour de la Russie. Mais un matin de février, sa vie devient un roman, peut-être un film noir. Il est arrêté sous les yeux de sa fille, torturé puis jeté en prison.
Dans l’ombre, des hommes ont enclenché une mécanique de destruction, grossière et implacable, elle porte un nom inventé par le KGB : kompromat. Il risque quinze années de camp pour un crime qu’il n’a pas commis. L’heure de l’évasion a sonné…

Dans les forêts de l’ours

par Rémi Huot

Tous ceux qui se sont intéressés, de près ou de loin, à la vie mystérieuse de l’ours sont finalement tombés d’accord sur les possibilités de l’observer. Ils sont légion celles et ceux qui, par crainte ou par passion, l’ont traqué des vies entières sans jamais le voir. Au risque d’attendre sans succès aux heures crépusculaires, Rémi Huot se doit tout de même d’essayer. Désireux de rencontrer la bête à l’état à sauvage, il part à l’est de l’Europe, marcher à rebours des grands chemins et des lieux communs, dans un pays perdu.
Se mettre à la recherche de l’ours, c’est d’abord vivre un morceau de solitude dans les bois et se plier à l’exigence de la marche. C’est prendre les heures d’attente comme autant de chances de ne faire plus qu’un avec l’espace naturel et se dire que la quête se vaut bien à elle seule.

Coup de cœur : plus qu’un récit de marche, ce texte à l’écriture soignée et recherchée est un grand roman de la nature. Célébrant faune et flore, c’est une belle réflexion sur le monde sauvage et sur l’homme.  Passionnant et touchant.

Les aventures de China Iron

par Gabriela Cabezón Cámara


C’est une épopée radieuse et lumineuse, où China Iron, la femme de Martin Fierro, et Liz, partent à la conquête d’une nouvelle manière de vivre ensemble, à rebours des mythes fondateurs de nos sociétés.
C’est un roman bouleversant sur la libération d’une femme qui embrase les paysages sans limites de la pampa.
C’est une merveilleuse histoire d’amour et d’aventures, un western dans la pampa.
C’est enfin un appel à fonder un monde libre où les créatures s’embrasseraient avec désir et jouiraient du même amour pour les rivières, les oiseaux et les arbres. Et elles ne se sentiraient plus jamais seules.

Coup de cœur : une histoire comme je n’en avais jamais lue, complètement originale, dans une langue magique, explosive. Quel transport, quels paysages, quels personnages !