Coups de cœur du rayon Jeunesse / Ados

LX18

par Kamel Benaouda

Résumé :
Redoutable soldat, LX18 est le fruit d’un traitement génétique et hormonal qui l’a privé de toute émotion. C’est un Altéré. Lui et ses semblables ne connaissent que la guerre. Jusqu’au jour où les négociations de paix aboutissent. Devenus inutiles, les Altérés sont envoyés dans différents lycées du pays pour s’intégrer à la population civile. LX18 se retrouve parachuté en 2nde 5 au lycée Marie Shelley avec Amir, Philomène et les autres.

Coup de cœur :
C’est un roman d’action, d’anticipation (dystopique) raconté par le jeune héros (sous la forme d’un journal) mais qui nous ramène au plus près des problématiques adolescentes : comment comprendre les autres, se lier à eux, s’en faire accepter ? Passionnant et touchant ! Par l’auteur de « Norman n’a pas de super-pouvoir ».
À partir de 12/13 ans.

Mémoires de la forêt – Les souvenirs de Ferdinand Taupe

par Mickaël Brun-Arnaud, Sanoe

Résumé :

Dans la forêt de Bellécorce, au creux du chêne où Archibald Renard tient sa librairie, chaque animal qui le souhaite peut déposer le livre qu’il a écrit et espérer qu’il soit un jour acheté. Depuis que ses souvenirs le fuient, Ferdinand Taupe cherche désespérément à retrouver l’ouvrage qu’il a écrit pour compiler ses mémoires, afin de se rappeler les choses qu’il a faites et les gens qu’il a aimés.
Il en existe un seul exemplaire, déposé à la librairie il y a des années. Mais justement, un mystérieux client vient de partir avec… A l’aide de vieilles photographies, Archibald et Ferdinand se lancent sur ses traces en forêt, dans un périple à la frontière du rêve, des souvenirs et de la réalité.

Coup de cœur :

Un premier tome bouleversant et captivant. Que nous reste-t-il de notre vie passée lorsque nous sommes atteint de la maladie de « l’oubli-tout » ? Des moments de vie, des petites choses qui nous réchauffent le cœur, la trace que l’on laisse dans la vie des ami(e)s… Mémoires de la forêt – Les souvenirs de Ferdinand Taupe est une formidable épopée sur l’amour, l’amitié et le pardon.

Les Monstres de Rookhaven

par Padraig Kenny, Edward Bettison

Résumé :

Les monstres ne sont pas toujours ceux que l’on croit… Mirabelle habite un mystérieux manoir en pleine forêt avec une famille un peu particulière. Il y a par exemple son oncle Bertram, capable de se transformer en féroce grizzly, ou sa tante Eliza, dont le corps entier est composé de centaines d’araignées… Autrefois chassés par les hommes (qu’ils avaient, il faut dire, une fâcheuse tendance à dévorer), ces monstres ont conclu un Pacte avec le village le plus proche : en échange d’un approvisionnement régulier en vivres, ils ont juré d’épargner leurs voisins.
Jusqu’au jour où deux orphelins, Jem et Tom, réussissent à franchir la barrière magique qui isole le manoir du reste du pays. Or si cet Enchantement permet à Mirabelle et à sa famille de rester cachés aux yeux de tous, c’est qu’une créature bien pire qu’eux encore les menace. Tandis que la jeune fille se lie d’amitié avec les deux enfants et s’ouvre peu à peu au monde extérieur, le danger se rapproche inexorablement…
Une histoire aussi émouvante que glaçante, illustrée par de magnifiques dessins signés Edward Bettison, où Pádraig Kenny, en grand amoureux des monstres, explore la question de la tolérance à travers les yeux de personnages que vous n’êtes pas près d’oublier…

Coup de cœur :

Dans un contexte d’après-guerre, nous suivons Mirabelle et sa famille dans les méandres du manoir de Rookhaven. Richement et superbement illustré, ce premier tome aborde des thématiques importantes. Auxquelles nous pouvons tous faire face un jour.

Ces drôles de monstres, affreusement attachants, sont les dignes héritiers de la Famille Adams.

Blissful Land Tome 1 – Tankobon

par Ichimon Izumi

Résumé :

Tibet, XVIIIe siècle, dans un village au milieu des montagnes. Kang Zhipa, apprenti médecin, fait la connaissance de sa fiancée, Moshi Lati, venue d’une contrée lointaine. Pour ces futurs mariés aussi tendres que naïfs, apprendre à se connaître est déjà toute une aventure. Pas à pas, au rythme des cueillettes d’herbes médicinales et des préparations de remèdes ou de plats traditionnels se tisse le récit du quotidien chaleureux d’une terre qu’on dirait bénie des cieux.

Coup de cœur :

« Blissful land » signifie « Terre heureuse ». Un bon présage pour le personnage principal, Kang Zhipa, qui va peu à peu découvrir la vie d’adulte grâce à une promesse de mariage. Un touchant voyage au cœur du Tibet du 18ème siècle, à la découverte des traditions.

Four Knights of the Apocalypse Tome 1 – Tankobon

par Nakaba Suzuki

Résumé :

Percival vit seul avec son grand-père Bargis, au sommet d’une haute montagne nommée le « Doigt de Dieu ». Il y mène une vie heureuse, préservé du monde extérieur. Mais le jour de ses 16 ans, son destin bascule : un mystérieux guerrier à l’armure rouge s’en prend violemment à lui et à son grand-père. En effet, ce chevalier sacré de Camelot est chargé d’éliminer quiconque s’apparenterait aux « Four Knights of the Apocalypse », un groupe de cavaliers qui, d’après la prophétie, apparaîtra pour renverser le roi Arthur…
Laissé pour mort, Percival survit à ses blessures et décide de partir en quête de vengeance, et d’aventures ! 16 ans après les événements de Seven Deadly Sins, une nouvelle légende est sur le point de s’écrire !

Coup de cœur :

Un apprenti héros, un monde médiéval, des monstres, la légende Arthurienne, de la magie et des amis. Un cocktail détonnant proposé par le créateur de « Seven deadly sins« . À suivre !

Le jour ou j’ai grandi – Album

par Madeline Roth, Lucille Michieli

Résumé :

Louve se réveille un matin avec le sentiment qu’il est temps pour elle de grandir. Elle se rend dans la forêt et, entourée de cette nature qu’elle connait par cœur, elle réfléchit. Qui est-elle vraiment, qui souhaite-t-elle devenir ? Elle pense à sa famille et à son père qui n’est plus là, à tout ce qu’elle voudrait leur dire. Au pied de son arbre favori, elle écrit trois lettres dans lesquelles elle laisse tout ce qui pourrait l’empêcher d’avancer…

Coup de cœur :

Un album aussi beau graphiquement que dans le message qu’il porte : grandir, c’est parfois laisser derrière nous ce qui nous empêchent d’avancer. Et comme il est beau de s’ouvrir à la nature et à l’inconnu dans ces moments là.

Gallant

par V. E. Schwab

Résumé :

Toute chose projette une ombre, même notre monde… Toute petite, Olivia Prior a été déposée sur les marches de l’orphelinat où elle vit désormais. Incapable de parler, elle n’en sait pas moins se faire respecter des autres pensionnaires. De sa mère, il ne lui reste plus qu’un journal intime relié de cuir, plein de dessins étranges et marqué par la folie, dont les derniers mots sont :  » Tu seras à l’abri tant que tu ne t’approcheras pas de Gallant.
 » Mais la jeune fille ne rêve que d’une chose : avoir, un jour, une famille. Alors, quand elle apprend que son oncle l’a enfin retrouvée et l’invite à venir vivre dans le domaine familial de Gallant, Olivia n’hésite pas une seule seconde. Sur place, elle ne trouve que deux domestiques et un cousin, Matthew – qui, de toute évidence, ne veut pas d’elle. Elle découvre surtout que son oncle est mort et enterré depuis plusieurs mois déjà…
Elle remarque enfin que tous les habitants du manoir semblent éviter comme la peste le mur qui s’élève derrière la propriété, au milieu d’une nature luxuriante. Quel mal se dresse là, au fond de ce jardin niché au bout du monde ? Qu’est-il vraiment arrivé à la mère d’Olivia, toutes ces années plus tôt ? Après avoir scénarisé et co-produit pour Netflix la série First Kill, inspirée d’une de ses nouvelles, l’autrice prodige V.
E. Schwab met sa plume fascinante et son talent inimitable de l’intrigue au service d’un conte gothique à la fois glaçant et suprêmement émouvant. Les lecteurs de Neil Gaiman se plongeront avec délices dans cet ouvrage tissé d’ombre et de mystères, le nouveau petit miracle de l’autrice de La Vie invisible d’Addie Larue.

Coup de cœur :

Lorsqu’un(e) auteur(e) a le don de vous plonger dans son univers en l’espace de quelques lignes… c’est le coup de cœur assuré. Conte tout aussi mystérieux qu’inquiétant, « Gallant » nous happe jusqu’à la dernière page sans nous laisser un seul instant de répit.

Une excellente lecture à partir de 13/14 ans.

La Princesse Maudite et son Servant Immortel Tome 1 – Tankobon

par Haru Iwaaki

Résumé :
À la suite d’un pacte avec un démon, le roi a maudit sa fille et princesse du royaume. La jeune et caractérielle Eliza doit maintenant survivre grâce au sang. Loin d’être une meurtrière sans coeur, elle va se mettre en chasse de démons et autres créatures nauséabondes afin de rester en vie. C’est à ce moment qu’elle fait une rencontre inattendue qui va changer sa malédiction. Grem est un puissant magicien immortel, mais il a deux gros problèmes : il ne se souvient plus de sa vie d’avant et il est foncièrement masochiste. En rencontrant Eliza, il va décider de devenir son servant. D’une loyauté inconditionnelle, il va l’aider à pourfendre les démons dont elle a besoin pour vivre et ensemble, ils vont explorer les donjons et les demeures les plus dangereux afin de se confronter au mal.

Coup de cœur :
Un condensé d’action et d’humour, un cocktail musclé de combats, une relation maitresse/servant à se tordre de rire, pour ce manga déjanté en 2 tomes qui nous saisi par ses dessins, aiguisés comme une épée. La princesse sanguinaire et son servant immortel vont casser du démon dans un déluge d’action ! Un vrai plaisir de lecture ! Un shonen saignant à partir de 12 ans.

La clé des champs

par Audrey Faulot

Résumé :

Si vous lisez ces lignes, vous faites probablement partie des honnêtes gens – les Marchandeurs. Moi, Robine Larcin, 13 ans, je viens d’une célèbre lignée de cambrioleurs et de brigands en tout genre. Mais pour tout vous avouer, je suis une voleuse pathétique, la honte de la famille ! Mes parents ont décidé de m’envoyer à l’école des voleurs, redoutable pensionnat qui se fait fort de remettre dans le mauvais chemin les enfants comme moi.

Coup de cœur :

Un premier roman à l’intrigue très bien menée. Mystère, suspens et tendresse sont au rendez-vous de cette histoire à la croisée du fantastique et du roman policier.

Voleuse – Album

par Lucie Bryon

Résumé :
Mais qu’est-ce qui s’est passé hier soir ? Ella, lycéenne rebelle, brunette et pétillante a beau se remuer ses méninges imbibées d’alcool, c’est le blackout : impossible de se souvenir de la fête d’hier soir dans l’énorme villa d’un mystérieux inconnu, ni pourquoi elle s’est réveillée dans son lit entourée d’objets visiblement coûteux qui ne lui appartiennent pas. C’est ce moment que choisit Madeleine – oui, la douce et énigmatique Madeleine sur laquelle Ella, bave et fantasme sans avoir jamais osé lui parler, pour sonner à la porte et lui déclamer sa flamme.
Ella n’en revient pas de bonheur. Jusqu’au moment où Maddy lui raconte que, la veille au soir, elle s’est faite cambrioler à la fête… qu’elle avait organisée chez ses parents ! Oups…

Coup de cœur :
Entre romance et suspense, nous suivons le quotidien pas très banal de deux lycéennes, Ella et Madeleine, leur histoire d’amour et leur incursion dans le grand banditisme ! Les personnages sont très expressifs et la mise en page rythmée et dynamique. Les illustrations complètent très joliment  le charme du scénario et font de cet album une pépite. Drôle et diablement originale, cette histoire très « feel good » est savoureuse et réjouissante. Ado/jeune adulte.