L’inconnu de la poste

par Florence Aubenas

Ce livre est l’histoire d’un crime. Celui de Catherine Burgod, tuée de vingt-huit coups de couteau, dans le bureau de poste où elle travaillait à Montréal-la-Cluse. Il a fallu sept ans à Florence Aubenas pour en reconstituer tous les épisodes – tous, sauf un. Le résultat est saisissant. Au-delà du fait divers et de l’enquête policière, L’Inconnu de la poste est le portrait d’une France que l’on aurait tort de dire ordinaire.
Car si le hasard semble gouverner la vie des protagonistes de ce récit, Florence Aubenas offre à chacun d’entre eux la dignité d’un destin. Florence Aubenas est grand reporter au Monde. Elle est l’auteure de nombreux essais et enquêtes, dont La Méprise : l’affaire d’Outreau, En France et Le Quai de Ouistreham, disponibles chez Points.

La fée et la Jardinière – Album

par Rii Abrego, Joe Whitt

Résumé :
Suis Glycine, une fée ambitieuse au grand coeur, alors qu’elle découvre un talent magique longtemps oublié pour aider une jeune humaine à embellir son jardin. Rempli d’illustrations féériques et de personnages attachants, La Fée et la Jardinière est un magnifique et doux conte qui parle de jardins fleuris et d’amitiés naissantes.

Coup de cœur :
De superbes illustrations au service d’une histoire douce et tendre. Une histoire d’amitié, de fleurs et de magie qui ravira les lecteur·rice·s dès 7/8 ans. Un gros coup de cœur pour cette BD jeunesse gracieuse et printanière.

Le festin

par Margaret Kennedy

Cornouailles, 1947. Comme tous les étés, le révérend Seddon rend visite au père Bott. Hélas, son ami n’a pas de temps à lui accorder cette année, car il doit écrire une oraison funèbre : l’hôtel de Pendizack, manoir donnant sur une paisible crique, vient de disparaître sous l’éboulement de la falaise qui le surplombait. Et avec lui, sept résidents… Dans cette maison reconvertie en hôtel par ses propriétaires désargentés étaient réunis les plus hétéroclites des vacanciers : une aristocrate égoïste, une écrivaine bohème et son chauffeur-secrétaire, un couple endeuillé, une veuve et ses trois fillettes miséreuses, un chanoine acariâtre et sa fille apeurée…
Le temps d’une semaine au bord de la mer dans l’Angleterre de l’après-guerre, alors que les clans se forment et que les pires secrets sont révélés, les fissures de la falaise ne cessent de s’élargir… Auteure talentueuse et espiègle, Margaret Kennedy pousse à leur comble les travers de ses personnages dans une fable pleine d’esprit et de sagesse. Ce Festin est un régal !

Les morts de Riverford

par Todd Robinson

Riverford petite ville peu riante, et c’est un euphémisme, du Massachusetts. Quand l’homme le plus détesté de la ville est assassiné les suspects prolifèrent et le casse tête promet d’être intense. Flics, petites frappes, vrais gentils, et paumés en tout genre entrent dans la danse.

Coup de cœur : la ronde des personnages est habilement présentée et les connexions vont bientôt se faire jour. Un régal complet pour le lecteur. Brillamment écrit, les dialogues sont savoureux et les personnages attachants (ou repoussants !) à souhait. On a l’impression de les tenir dans nos mains tellement l’auteur (rappelons que Todd Robinson est l’auteur de « Cassandra« , déjà coup de cœur de la librairie) excelle à les décrire et les mettre en scène. Génial !

Fuir l’eden

par Olivier Dorchamps

Adam a dix-sept ans et vient de tomber amoureux, là, sur le quai de la gare de Clapham Junction, à deux pas de cet immeuble de la banlieue de Londres où la vie est devenue si sombre. Cette fille aux yeux clairs est comme une promesse, celle d’un ailleurs, d’une vie de l’autre côté de la voie ferrée, du bon côté. Mais comment apprendre à aimer quand depuis son enfance on a connu plus de coups que de caresses ? Comment choisir les mots, comment choisir les gestes ? Mais avant tout, il faut la retrouver…

Coup de cœur :  après « Ceux que je suis » qui était aussi un de mes coups de cœur, je salue à nouveau Olivier Dorchamps, pour son deuxième roman.  Un réel plaisir de retrouver son écriture limpide et incarnée.  Il a le talent de nous lier à ses personnages, de nous mettre dans leur pas avec  précision et un sens de la narration aussi efficace que délicat. Pas de doute un auteur à suivre et j’aime beaucoup son jeune Adam, comme j’avais aimé la fratrie de « Ceux que je suis ».

Betty

par Tiffany McDaniel

Résumé :
« Ce livre est à la fois une danse, un chant lune, mais par-dessus tout, et un éclat de l’histoire qu’il raconte est, et restera à jamais, celle de la Petite Indienne« . La Petite Indienne, c’est Betty Carpenter, née dans une baignoire, sixième de huit enfants. Sa famille vit en marge de la société car, si sa mère est blanche, son père est cherokee. Lorsque les Carpenter s’installent dans la petite ville de Breathed, après des années d’errance, le paysage luxuriant de l’Ohio semble leur apporter la paix.
Avec ses frères et soeurs, Betty grandit bercée parla magie immémoriale des histoires de son père. Mais les plus noirs secrets de la famille se dévoilent peu à peu. Pour affronter le monde des adultes, Betty puise son courage dans l’écriture : elle confie sa douleur à des pages qu’elle enfouit sous terre au fil des années. Pour qu’un jour toutes ces histoires n’en forment plus qu’une, qu’elle pourra enfin révéler.
Betty raconte les mystères de l’enfance et la perte de l’innocence. A travers la voix de sa jeune narratrice, Tiffany McDaniel chante le pouvoir réparateur des mots et donne naissance à une héroïne universelle.

Coup de cœur :
Betty rejoint le cercle des héroïnes Gallmeister, grandioses et inoubliables, Turtle (My absolute Darling), Tracy (Sauvage), Nel et Eva (Dans la forêt). Betty et ses frères et sœurs grandissent entre la lumière d’un père conteur qui va enchanter leur quotidien grâce au légendes et croyances de son peuple et l’ombre des terribles secrets d’une mère. Un roman sublime et puissant sur le passage à l’âge adulte d’une jeune fille qui va transcender ses maux et ceux de sa famille grâce au pouvoir des mots et de l’écriture.
Bouleversant, magique, lumineux et gonflé d’espérances.

Devenir femme, c’est affronter le couteau. C’est apprendre à supporter le tranchant de la lame et les blessures. Apprendre à saigner. Et malgré les cicatrices, faire en sorte de rester belle et d’avoir les genoux assez solides pour passer la serpillière dans la cuisine tous les samedis. Ou bien on se perd, on bien on se trouve. Ces vérités peuvent s’affronter à l’infini. Et qu’est-ce que l’infini, sinon un serment confus ? Un cercle brisé. Une portion de ciel fuchsia. Si l’on redescend sur terre, l’infini prend la forme d’une succession de collines verdoyantes. Un coin de campagne dans l’Ohio où tous les serpents dans les hautes herbes de la prairie savent comment les anges perdent leurs ailes.

Un voisin trop discret

par Iain Levison

Secrets familiaux, secret militaire, petits arrangements avec la vie ; les personnages sont englués dans le réel et révèlent des ressources inattendues. Iain Levison est au meilleur de sa prose dans ce dernier roman. Comme toujours il manie ironie, suspense et empathie. Toute son oeuvre est au service d’une peinture tendre et caustique des Etat-Unis, son pays d’adoption. Le plaisir de lecture est toujours aussi intense.

Frieren Tome 1 – Tankobon

par Kanehito Yamada, Tsukasa Abe

Résumé :

Que deviennent les héros une fois le mal vaincu ? Le jeune héros Himmel et ses compagnons, l’elfe Frieren, le nain Eisen et le prêtre Heiter, rentrent victorieux de leur combat contre le roi des démons. Au bout de dix années d’efforts, ils ont ramené la paix dans le royaume. Il est temps pour eux de retrouver une vie normale… Difficile à imaginer après tant d’aventures en commun ! Frieren, elle, ne semble guère touchée par la séparation.
Pour la magicienne à la longévité exceptionnelle, une décennie ne pèse pas lourd. Elle reprend la route en solo et promet de retrouver ses camarades un demi-siècle plus tard. Elle tient parole… mais ces retrouvailles sont aussi les derniers instants passés avec Himmel, devenu un vieillard qui s’éteint paisiblement sous ses yeux. Frieren est sous le choc… La vie des humains est si courte ! L’elfe a beau être experte en magie, il lui reste encore un long chemin à parcourir pour comprendre la race humaine…
Son nouvel objectif : s’initier aux arcanes du cœur !

Coup de cœur :

« Frieren » nous offre des illustrations fines et détaillées au service d’un récit à l’arc narratif peu commun. Dans un univers d’heroic fantasy, l’elfe millénaire nous entraîne dans ses aventures et ses découvertes. Suivre son évolution auprès des humains est un petit délice.

Liv Maria

par Julia Kerninon

Résumé :
Son nom est Liv Maria Christensen. Elle fut l’enfant solitaire, la jeune fille fiévreuse, l’amoureuse du professeur d’été, l’orpheline et l’héritière, l’aventurière aux poignets d’or. Maintenant la voici mère et madone, installée dans une vie d’épouse. Mais comment se tenir là, avec le souvenir de toutes ces vies d’avant ? Faut-il mentir pour rester libre ? Julia Kerninon brosse le portrait éblouissant d’une femme marquée à vif par un secret inavouable. Et explore avec une grande justesse les détours de l’intime, les jeux de l’apparence et de la vérité.

Coup de cœur :
Un portrait de femme intime et délicat ; une ode à la liberté et à l’insoumission ; un personnage puissant et dramatique hanté par des secrets inavoués, qui prend vie sous la plume claire et subtile d’une autrice de talent.

Blissful Land Tome 1 – Tankobon

par Ichimon Izumi

Résumé :

Tibet, XVIIIe siècle, dans un village au milieu des montagnes. Kang Zhipa, apprenti médecin, fait la connaissance de sa fiancée, Moshi Lati, venue d’une contrée lointaine. Pour ces futurs mariés aussi tendres que naïfs, apprendre à se connaître est déjà toute une aventure. Pas à pas, au rythme des cueillettes d’herbes médicinales et des préparations de remèdes ou de plats traditionnels se tisse le récit du quotidien chaleureux d’une terre qu’on dirait bénie des cieux.

Coup de cœur :

« Blissful land » signifie « Terre heureuse ». Un bon présage pour le personnage principal, Kang Zhipa, qui va peu à peu découvrir la vie d’adulte grâce à une promesse de mariage. Un touchant voyage au cœur du Tibet du 18ème siècle, à la découverte des traditions.