Eyes over Africa

par Michael Poliza

Résumé :
En 2006, Michael Poliza et Stefan Breuer ont survolé en hélicoptère 19 pays d’Afrique et livrent ici une sélection de photographies aériennes et de vues près du sol réalisées au cours de ce voyage.

Coup de cœur :
Un livre de photos spectaculaires, rétrospective du territoire africain !
Des prises de vues aériennes absolument sublime !
C’est beau et c’est tout !

Une histoire des loups

par Emily Fridlund

Résumé :
Madeline, adolescente un peu sauvage, observe à travers ses jumelles cette famille qui emménage sur la rive opposée du lac. Un couple et leur enfant dont la vie aisée semble si différente de la sienne. Bientôt, alors que le père travaille au loin, la jeune mère propose à Madeline de s’occuper du garçon, de passer avec lui ses après-midi, puis de partager leurs repas. L’adolescente entre petit à petit dans ce foyer qui la fascine, ne saisissant qu’à moitié ce qui se cache derrière la fragile gaieté de cette mère et la sourde autorité du père.
Best-seller dès sa parution aux États-Unis, le premier roman d’Emily Fridlund a été acclamé par la critique.
Traduit de l’américain par Juliane Nivelt

Coup de cœur :
Entre passé et présent, nous suivons Madeline, narratrice émouvante et singulière, de ce premier roman fascinant et troublant. D’une écriture tendue et poétique, Emily Fridlund, tisse une histoire sombre dont l’étrangeté dérangeante nous accompagne pas à pas vers le dénouement tragique.
Encore un beau succès pour cette rentrée des éditions Gallmeister dans leur collection Nature Writing qui nous révèle une écrivaine de grand talent (et encore un très beau travail de traduction).

Encore vivant

par Pierre Souchon

Résumé :
Un récit autobiographique à travers lequel P. Souchon (journaliste au Monde Diplomatique, chez Fakir… ) évoque sa bipolarité. Alors qu’il vient de se marier avec une fille de la grande bourgeoisie parisienne et qu’il a trouvé un emploi de journaliste, le narrateur, victime d’une crise maniaco-dépressive, est délogé d’une statue de Jean Jaurès où il a trouvé refuge et est conduit à l’hôpital psychiatrique. Premier roman.

Coup de cœur :
L’auteur se met à nu et nous livre un premier roman coup de poing, témoignage poignant sur sa maladie psychiatrique, ce texte fort et sensible est profondément humain.
L’écriture suit les méandres de la vie et de la psyché du narrateur : étourdissante, tourmentée, syncopée, traversée de quelques moments de douceur et de poésie.
Un cri plein de courage et de révolte qui résonne jusque dans son titre !
Un premier roman remarquable et à découvrir !

Une plaie ouverte

par Patrick Pécherot

1871, au cœur de la Commune de Paris. Une bande d’amis vit l’insurrection et sa tragique conclusion. Vous croiserez des personnages fictifs mais aussi Courbet, Jules Vallès, Verlaine, Rimbaud, Louise Michel. Puis l’action nous entraîne 30 ans plus tard, au États-Unis. Une reconstitution brillante, des personnages hauts en couleurs, des décors fabuleux, toute la verve du parler populaire restituée finement. Un grand roman, mêlant l’histoire, la petite et la grande, de nobles sentiments et des personnages inoubliables.

Un truc truc comme un biscuit craquant, volume 1

par E. Lockhart

Résumé :
En 10 jours, Ruby Olliver a rompu avec son petit copain, s’est gravement disputée avec sa meilleure amie, a bu sa première bière (beurk), a été prise sur le fait par sa mère (aïe !) et a subi une attaque de panique colossale. Mais Ruby a des réserves d’intelligence (et de mauvaise foi). Elle est surtout persuadée que l’existence est une aventure à haut risque totalement réjouissante, un vêtement tout doux mais qui gratte un peu… Oui, mille fois oui, la vie selon Ruby, c’est finalement un truc truc comme un biscuit craquant !
Elle est envoyée par ses parents consulter une psychologue. Sur les conseils de celle-ci, elle doit dresser la liste de tous les garçons avec lesquels il s’est passé quelque chose.

Coup de cœur :
Le premier tome d’une série pétillante et pleine de charme, qui sous un aspect assez superficiel de roman très girly, drôle et léger, nous laisse découvrir le quotidien (profond, immature, cruel, dérisoire, sensible, tendre, rempli de micro-événements et de sentiments démesurés et contradictoires) d’une adolescence d’aujourd’hui. Une héroïne réaliste et très attachante au ton subtil et touchant que l’on prend plaisir à accompagner tout au long de cette lecture réjouissante.
Dès 14/15 ans.

L’enfant qui

par Jeanne Benameur

Résumé :
Ébranle par la disparition inexpliquée de sa mère, un enfant tente de trouver sa place et sa présence dans le monde. Son père et sa grand-mère l’accompagnent dans cette quête.

Coup de cœur :
Un texte court et dense qui tient plus du conte que du roman. La narration est singulière, saisissante, le narrateur parle à l’enfant en lui disant « tu » et dans le même temps, s’adresse au lecteur et l’accompagne.
Tissée de poésie, la voix de Jeanne Benameur est bouleversante  !
Puissant et sublime, d’une incroyable richesse… dans la lignée des Demeurées.

Mémé Dusa

par Anne Schmauch

Résumé :
Hélène, 9 ans, timide bonne élève, pense que ses parents lui cachent des choses à propos de ses origines grecques. Avec son frère, ils se retrouvent parachutés en Grèce antique parmi les dieux et les monstres et, surprise, parmi eux se trouve Mémé Dusa, qui est en réalité la vraie Médusa.

Coup de cœur :
Une aventure rocambolesque mêlant mythologie grecque, magie, humour, voyages dans le temps, mystères, suspense, action et personnages attachants.
Tous les ingrédients d’une lecture palpitante !
Dès 8/9

Rufus le fantôme

par Chrysostome Gourio

Résumé :
Rufus, un jeune fantôme, va à l’école avec des zombies, des vampires, des loups-garous. Son père a déjà tracé son avenir, mais lui a d’autres ambitions : il veut devenir la mort en personne. Avec son copain Octave, un zombie stylé, il entame un stage auprès de Melchior, la mort qui habite au fond du cimetière, pour intégrer la multinationale La Mort Inc.

Coup de cœur :
Une histoire attachante et terrifiante, pleine de fantômes, de zombies, de vampires et de loup-garous. Avec la présence exceptionnelle de LA MORT en personne !
Tout ce qu’il faut pour claquer des dents et des genoux !
Intelligent, drôle et décalé, ce roman ravira les jeunes lectrices et lecteurs.
Avec en bonus : des bonus drôles et inventifs !
Dès 8/9 ans.

Sauveur et fils (saison1)

par Marie-Aude Murail

Résumé :
Sauveur Saint-Yves, psychologue clinicien, essaye de tirer d’affaire des enfants comme Margaux, 14 ans, qui se taillade les bras, Cyrille, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, ou Gabin, 16 ans, qui joue toute la nuit aux jeux vidéo et sèche l’école. Occupé par les problèmes des autres, il oublie son fils, Lazare, 8 ans, sur qui pèse un secret.
Pépite des lecteurs France Télévisions 2016 (Grands).

Coup de cœur :
Marie-Aude Murail excelle dans l’art de dire le sensible, le difficile, voire le dramatique, sans jamais tomber dans le pathos. Avec finesse, tendresse, bienveillance et beaucoup d’humour, elle nous montre la vie et nous la fait aimer. Un livre qui fait un bien fou !
Dès 14 ans.
Consigne importante : ne pas s’arrêter à la couverture !

Déjà parus les saisons 2 et 3 :

Comment (bien) rater ses vacances

par Anne Percin

Résumé :
Maxime Mainard choisit de passer ses vacances avec sa grand-mère, pensant rester tranquillement devant son ordinateur. Mais lorsque celle-ci est victime d’une crise cardiaque, il se retrouve seul durant l’hospitalisation.
Prix Chronos de littérature (4e-3e).

Coup de cœur :
Un roman initiatique intelligent, original, drôle et tendre. L’action se déroule le temps d’un été, le temps pour Max de grandir, de sortir de sa coquille adolescente (et accessoirement de derrière l’écran de son ordinateur) et de plonger la tête la première dans « la vrai vie ».
Le héro, un jeune homme de 17 ans, est touchant et attachant, roi de l’humour décalé et de l’auto-dérision. Drôle, réjouissant et jubilatoire !
À lire absolument !
Dès 13 ans.