Coups de cœur du rayon Littérature

française et étrangère

Délivrez-nous du bien

par Joan Samson

A Harlowe, paisible communauté rurale du New Hampshire située à quelques heures de boston, la vie suit son cours : les gens travaillent la terre, coupent du bois et achètent ce qu’ils ne peuvent produire. John Moore et les siens vivent un peu à l’écart, et, à leur façon simple et rude, ils sont heureux. Jusqu’au jour où un homme sorti de nulle part – mais qui a bourlingué partout -, un commissaire-priseur au charme diabolique, s’allie au shérif pour organiser des enchères publiques afin de renflouer les caisses de la police locale et pouvoir mieux protéger la commune de la violence rampante des grandes villes.
Les habitants sont habilement amenés à donner ce dont ils ne veulent plus, à se séparer de ce qui les encombre, à vider – encore et encore – leur grenier pour la bonne cause. Mais jusqu’à quand ? Roman sur les rouages infernaux de la dépossession des plus pauvres et des menaces des forces de l’ordre, cette fiction de Joan Samson (1937-1976), à mi-chemin entre le thriller, le nature writing et le grand roman américain, est un conte sensible et terrifiant sur la perte d’identité et le vol des âmes, l’effondrement de la morale face à la loi des marchés et la peur de ceux qui ne possèdent rien ou très peu, qui les conduisent à une forme déroutante de soumission.
Et, ultimement, elle pose l’essentielle mais angoissante question : jusqu’où, exactement, peut-on céder ?

Les gens de Bilbao naissent où ils veulent

par Maria Larrea

Espagne, juin 1943. Une prostituée obèse de Bilbao donne vie à un garçon, qu’elle confie aux jésuites. Plus tard, en Galice, une femme accouche d’une fille, qu’elle abandonne dans un couvent. Les deux orphelins connaissent la misère, Franco, mais se rencontrent, se marient et s’installent à Paris. Victoria devient femme de ménage, Julian, gardien du théâtre de la Michodière. Ils auront une enfant, la narratrice.
A vingt-sept ans, Maria croyait s’être affranchie de ses origines : la loge de ses parents, la violence paternelle, les silences maternels… Mais un coup du sort va tout chambouler et l’obliger à fouiller le passé, et Bilbao, où naissent les secrets.

Coup de cœur : Étourdissant de style, d’énergie et de vie, ce premier roman mené tambour battant nous embarque instantanément. Avec maestria, Maria Larrea y recompose pièce à pièce le visage de sa famille et le puzzle de sa mémoire.

Mon oncle d’Australie

par François Garde

« Que serait une famille sans secret de famille ?  » : voici la question qui hante ce livre. Dans la famille Garde se murmure à voix très basse l’histoire de cet oncle Marcel, exilé par son père en Australie en 1900. Pour quel motif ? Nul ne le sait. Désireux de rendre justice à cet inconnu, l’auteur commence par inventer le roman d’aventures de ce banni : son voyage, son arrivée à Sydney, son désarroi, sa résolution de devenir un autre en se forgeant dans cette Terre promise un nouveau destin… Mais rien ne sera comme imaginé.

Coup de cœur : une belle écriture, au service d’une histoire romanesque. Quand l’intime touche à l’universel des destins, il y a un vrai plaisir à se laisser emporter par ce texte.

Les Silences d’Ogliano

par Elena Piacentini

Situé au cœur d’un Sud imaginaire, aux lourds secrets transmis de génération en génération, « Les Silences d’Ogliano » est un roman d’aventures autour de l’accession à l’âge adulte et des bouleversements que ce passage induit. Un roman sur l’injustice d’être né dans un clan plutôt qu’un autre – de faire partie d’une classe, d’une lignée plutôt qu’une autre – et sur la volonté de changer le monde. L’ensemble forme une fresque humaine, une mosaïque de personnages qui se sont tus trop longtemps sous l’omerta de leur famille et de leurs origines. Récompensée par le prix de la Closerie des Lilas 2022.

Coup de cœur  : dans un sud qui pourrait être la Corse ou l’Italie, la trajectoire d’un jeune homme du peuple et les revers du destin, sont admirablement décrits et mis en lumière par l’autrice. À découvrir !

14

par Jean Echenoz

Cinq hommes sont partis à la guerre, une femme attend le retour de deux d’entre eux. Reste à savoir s’ils vont revenir. Quand. Et dans quel état.

Coup de cœur : la brièveté de ce roman n’a d’égale que sa virtuosité. Implacable, captivant, mais aussi intrigant. Découvrez ou redécouvrez ce roman enfin sorti en format poche.

Le mage du Kremlin

par Giuliano Da Empoli

Résumé :
On l’appelait le « mage du Kremlin ». L’énigmatique Vadim Baranov fut une des éminences grises de Poutine, dit le Tsar. Après sa démission du poste de conseiller politique, les légendes sur son compte se multiplient, sans que nul puisse démêler le faux du vrai. Jusqu’à ce que, une nuit, il confie son histoire au narrateur de ce livre…
Ce récit nous plonge au cœur du pouvoir, où courtisans et oligarques se livrent une guerre de tous les instants.  Mais Vadim n’est pas un ambitieux comme les autres : entraîné dans les arcanes de plus en plus sombres du système qu’il a contribué à construire, ce poète égaré parmi les loups fera tout pour s’en sortir.
De la guerre en Tchétchénie à la crise ukrainienne, en passant par les Jeux olympiques de Sotchi, Le mage du Kremlin est le grand roman de la Russie contemporaine.

Coup de cœur :
Passionnant de bout en bout, ce roman précis, à l’élégante écriture, n’est pas que le dévoilement des dessous  de l’ère Poutine, il propose aussi une sublime méditation sur le pouvoir, sur notre consentement au pouvoir et sur l’avenir – commun ? – de l’Occident et de la Russie. C’est encore le portrait d’un homme complexe, intelligent et émouvant.

L’homme peuplé

par Franck Bouysse

Résumé :
Harry, romancier en panne d’inspiration, achète sur un coup de tête une ferme à l’écart d’un village perdu. C’est l’hiver. La neige et le silence recouvrent tout. Les conditions semblent idéales pour se remettre au travail. Mais Harry se sent vite épié, en proie à un malaise devant les événements étranges qui se produisent. Et si l’inspiration n’était qu’une manière d’accueillir les fantômes ? Un suspense métaphysique somptueusement orchestré où les fatalités familiales rencontrent les chimères d’un grand écrivain.

Coup de cœur :
Roman polyphonique où se mêlent le passé et le présent, les fantômes et les vivants. Un roman bercé de froid, de silence et de solitude, ciselé par l’écriture  profonde et onirique de l’auteur.

Zizi Cabane

par Bérengère Cournut

Résumé :
Odile a disparu, laissant derrière elle son mari Ferment et leurs trois enfants. Privés de la présence maternelle, Béguin, Chiffon et la jeune Zizi Cabane doivent trouver un nouvel équilibre. Mais rien ne se passe comme prévu dans la maison. Une source apparaît dans le sous-sol, et veut absolument rejoindre le ruisseau du jardin. Un drôle de vent rôde. Et tandis que tante Jeanne essaie de ramener un peu de raison là dedans, Marcel Tremble, faux grand-père surgi de nulle part, accompagne avec tendresse la folie de ces êtres abandonnés.
Que vont devenir les chagrins ? Sur quelles pentes vont-ils désormais rouler ?

Coup de cœur :
Bérengère Cournut réussit une nouvelle fois l’invraisemblable : mêler la poésie à la prose pour dire en souriant la douleur et associer le quotidien aux rêves.
Merveilleux roman aux accents onirique, Zizi cabane est une ode à l’enfance, à la nature et à la liberté. Une lecture fabuleuse !

La langue des choses cachées

par Cécile Coulon

Résumé :
À la tombée du jour, un jeune guérisseur se rend dans un village reculé. Sa mère lui a toujours dit : « Ne laisse jamais de traces de ton passage. » Il obéit toujours à sa mère.
Sauf cette nuit-là.

Coup de cœur :
Dans un village reculé qui porte un nom de gouffre, un guérisseur étranger qui, à la place de la mère devenue trop vieille, vient soigner un enfant malade. Il va se retrouver plongé au sein des secrets sordides, nés de la violence des hommes, qui hantent les familles du Fond du puits.
Un conte bref, sombre et puissant. Une histoire fiévreuse de transmission et de transgression écrite dans une langue faite de poésie et de beauté furieuse.

Coffret en 3 volumes

par Pete Fromm

Grands espaces, histoires puissantes où la nature sauvage et la nature humaine se font face.

Coup de cœur : Cadeau incontournable ! Trois Pete Fromm dans un coffret, avec un inédit et des cartes postales.